Mâle ou femelle ?


Mâle ou femelle ?

Une fois la décision d’adopter un chien de race pure ou de race mixte prise, il reste encore à décider du sexe du futur animal de compagnie. ¿Est-il mieux d’avoir un mâle ou une femelle ? Comme toujours, la réponse est la suivante : ¡ça dépend !

Les mâles et les femelles diffèrent autant dans leur structure physique que dans la physiologie et le comportement. Pour commencer, les mâles sont souvent plus grands que les femelles. Et même si cette différence ne se perçoit presque pas chez certaines races, comme le Westy, chez d’autres elle est de plusieurs kilos, comme dans le cas de nombreux molosses.

Du point de vue physiologique, la plus grande différence entre les mâles et les femelles est le cycle sexuel. Les femelles non stérilisées sont généralement réceptives sexuellement tous les six mois ; pendant ces périodes, il est nécessaire d’être très vigilant pour éviter les portées non désirées. De plus, quand les chaleurs commencent, la chienne peut avoir des pertes de sang pendant plusieurs jours, et deux mois après les chaleurs, elle peut présenter des symptômes de pseudogestation, c’est-à-dire se comporter comme si elle approchait de la mise bas ou si elle venait de mettre bas : elle est nerveuse, elle cherche des lieux isolés, elle adopte et protège des objets inanimés comme s’ils étaient des chiots, elle peut avoir l’abdomen détendu et les mamelles gonflées et peut même produire du lait. Néanmoins, la stérilisation fait disparaître le cycle sexuel et la possibilité d’avoir une pseudogestation.

En ce qui concerne le comportement, on peut distinguer des différences liées au sexe, surtout dans les comportements techniquement appelés “sexuellement dimorphiques”. C’est donc plus fréquent qu’un mâle marque son territoire en levant la patte pour uriner, s’échappe à la recherche d’une femelle en chaleur, essaie de saillir et fasse preuve d’agressivité envers des chiens du même sexe ou d’autres formes d’agressivité offensive. Même si la stérilisation peut aider à contrôler certains de ces comportements, les différences entre sexes perdurent également après la stérilisation, puisque le fait de retirer les testicules ou les ovaires ne modifie pas la structure du cerveau. À l’approche de la naissance, le cerveau de chaque chiot se développe de manière masculine ou féminine, donc même sans hormones sexuelles, on peut généralement différencier les chiens des chiennes.

Si vous avez déjà un chien, prenez en compte sa présence dans la maison pour choisir le sexe du futur animal de compagnie. Si le chien déjà présent est un mâle, il est préférable d’opter pour une femelle, car cela permettra d’équilibrer dès le départ le niveau de compétitivité entre les animaux. Cependant, indépendamment du sexe, il ne faut pas non plus oublier que chaque chien a des caractéristiques et un tempérament uniques, résultant de son patrimoine génétique et des expériences vécues. Ainsi, quel que soit le sexe que vous choisissez, quand vous adoptez un nouvel animal de compagnie, ne sous-estimez pas l’importance de l’éducation que vous allez lui donner.