Chat hyperactif, comment le calmer ? - ADVANCE

Chat hyperactif, comment le calmer ?

Est-il possible qu’un chat soit hyperactif ? Si votre chat vous surprend avec des explosions d’énergie décontrôlée, il l’est peut-être. Heureusement, vous pouvez le calmer, même si vous devez aussi faire attention aux maladies potentielles qui provoquent de l’hyperactivité.

Dans cet article, nous allons vous montrer comment reconnaître un chat hyperactif. Nous partons du principe que votre chat peut montrer des pics élevés d’activité qui le mènent à sauter, courir très rapidement ou grimper sans contrôle apparent. De plus, vous pourriez observer une attitude exagérée de chasse ou des miaulements persistants de la part de votre chat. Ces conduites sont propres à son espèce ; mais, parfois, les altérations du comportement ou certains problèmes de santé peuvent être associés à de l’hyperactivité.

 

QU’EST-CE QUE L’HYPERACTIVITÉ CHEZ LE CHAT ?

 

Si vous souhaitez savoir si vous avez un chat hyperactif, vous devez d’abord observer quel est le niveau d’activité normal de votre chat. C’est-à-dire que vous devez connaître ses modèles de comportement. Si le niveau d’activité est réellement excessif ou anormal, vous vous en rendrez compte. 

 

Les comportements de votre chat pourraient attirer votre attention parce qu’ils vous semblent anormaux. Cependant, il est possible que vous ayez mal interprétés ces indices parce que, en réalité, vous ne savez pas quel est le comportement naturel propre des félins. Par exemple, savez-vous pourquoi est-ce que votre chat ronronne ?

 

Nous allons donc commencer par définir les rythmes d’activités des félins. De plus, vous devez prendre en compte que les comportements naturels des chats peuvent varier en fonction de la race, de l’âge, du tempérament, de la santé ou de l’état émotionnel.  

 

RYTHMES D’ACTIVITÉ FÉLINE

 

Même si cela peut varier d’un chat à l’autre, il est possible d’établir certains paramètres qui définissent le comportement normal et propre aux chats. Observons-les ! 

 

En général, les chats dorment approximativement entre 11 et 15 heures par jour, ce qui équivaut à 50% de leur journée. Mais ils ne dorment pas autant d’heures de suite, ils alternent entre des périodes de basse activité et des périodes d’hyperactivité normale.

  • Les jeunes chats démontrent une plus grande activité au lever du jour et à la tombée de la nuit. C’est à ces moments que votre chat a le plus envie de jouer et de faire preuve de ses talents de chasseur.

  • Si votre chat est adulte, son comportement sera plus variable. Il pourrait être plus actif durant la nuit, alterner les temps d’activité entre les heures de jour et d’obscurité de manière plus ou moins équitable ou, s’il est très adapté à votre routine, il dormira la nuit et sera actif la journée.

Dans tous les cas, vous devez observer votre chat quotidiennement afin de déterminer quelles sont ses habitudes normales. En tenant compte de cela, vous pourrez dire qu’il y a un problème de santé chez un chat hyperactif. 

 

Existe-t-il des pathologies qui rendent mon chat hyperactif ?


Vous pouvez bien mieux identifier un chat hyperactif si, en plus du changement drastique dans son comportement, vous observez d’autres symptômes associés. Ainsi, vous devez connaître certaines des causes pathologiques de l’hyperactivité du chat :

  • Comportement altéré qui dérive d’un espace peu ou non adapté à la nature du chat, voire d’un confinement. Si les chats ne peuvent pas libérer les instincts et comportements propres de leur espèce, ils peuvent développer du stress et de l’anxiété qui modifieront leur comportement. Concrètement, ils auront des explosions d’activité dans le but d’évacuer l’énergie accumulée 

  • Problèmes du système nerveux. Les pathologies qui apparaissent chez les chats plus âgés, comme par exemple la démence sénile, sont à l’origine de comportements anormaux. Si votre chat est âgé et que vous l’écoutez émettre des sons étranges, qu’il se désoriente et qu’il a des pics d’hyperactivité, il est probable qu’il souffre d’une altération neurologique.

  • Différentes maladies provoquant des démangeaisons, des douleurs ou toute autre gène chez le chat peuvent provoquer des altérations dans le comportement félin. Un exemple est l’hyperthyroïdie féline, un trouble endocrinien qui provoque un état de nervosité et d’hyperactivité chez le chat. De plus, cet état d’excitation s’accompagne d’une augmentation de la soif, ce qui entraîne une plus grande fréquentation de la litière. Le chat aura donc plus faim, ce qui pourrait faire augmenter son poids et faire apparaître des troubles gastro intestinaux.

 

COMMENT CALMER MON CHAT HYPERACTIF ?

 

Si vous avez un chat hyperactif chez vous, en plus de vous rendre chez votre vétérinaire de confiance pour déterminer la cause de l’hyperactivité, il est logique de vouloir savoir comment le calmer. Nous partageons avec vous quelques outils pour que le stress ne vous envahisse pas :

  • Adaptez l’espace aux besoins de votre chat : il est fondamental que votre chat ait une stimulation physique et mentale. Permettez-lui de développer son comportement naturel ; c’est-à-dire, faites-en sorte qu’il ait des grattoirs et des jeux qui l’aident à dépenser de l’énergie et à se calmer. Nous vous conseillons de privilégier les jeux le soir afin de vous laisser une marge pour qu’il puisse se détendre juste avant d’aller dormir.

  • Promouvez les états de calme à la maison : il vous suffit d’ignorer votre chat quand il a des pics d’hyperactivité et de ne pas le laisser griffer ni mordre. À l’inverse, si vous le récompensez dans les moments de calme, vous encouragerez la recherche de ces instants de paix.

  • Recherchez un compagnon félin pour votre chat : cela peut être la solution pour que votre chat dépense de l’énergie, même si vous devez bien y réfléchir avant. Par exemple, un chat âgé sera stressé avec un nouveau compagnon qui a plus d’énergie que lui.

  • Ignorez-le lorsqu’il veut attirer votre attention durant la nuit : votre temps de sommeil est sacré. Votre chat ne doit pas s’habituer à ce que vous répondiez et à ce que vous lui donniez ce qu’il veut lorsqu’il attire votre attention. Si votre chat a des habitudes nocturnes, donnez-lui à manger avant d’aller dormir. Beaucoup de chats préfèrent dormir une sieste après avoir mangé.

  • Utilisez des phéromones apaisantes : ces substances synthétiques pourraient aider votre chat à se détendre dans les situations qui lui provoquent un grand stress.

  • Rendez-vous chez le vétérinaire : c’est indispensable pour dissiper tous les doutes que vous avez quant au soin que vous apportez à votre chat. Particulièrement si vous observez des comportements ou des symptômes étranges. Votre chat pourrait être malade.

  • Obtenez les conseils d’un éthologue : si votre chat présente un trouble du comportement, cet expert vous aidera à déterminer les causes de ce comportement et, si nécessaire, vous proposera un traitement ou des soins spécifiques.

Comme nous venons de le voir, il ne faut pas oublier que les chats sont des chats. Ils ont leurs comportements naturels et leur instinct les amènera à faire des choses qui, parfois, ne vous plaisent pas ou s’avèrent inconfortables pour vous. Pour une bonne cohabitation, il est nécessaire que vous compreniez et que vous vous adaptiez aux besoins primaires de votre chat. Mais, si vous remarquez que son comportement se détériore et ne vous paraît pas normal, consultez votre vétérinaire pour voir si vous vivez avec un chat hyperactif. Et si c’est le cas, faites-lui confiance pour aider votre chat à retrouver le calme.

Découvrez la nourriture idéale pour votre chat

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser