Hernie du chat : que faut-il savoir ? - ADVANCE

Hernie du chat : que faut-il savoir ?

Une hernie est une protubérance totale ou partielle d’un organe ou d’un tissu à travers la cavité qui le contient.

Il existe différents types de hernie chez le chat. En fonction du type, des causes et des symptômes que présente votre compagnon, le pronostic et le traitement peuvent varier. Il est important de la détecter et de la traiter rapidement, car elle pourrait avoir des conséquences fatales. Dans cet article, nous vous en disons davantage sur la hernie du chat. 

 

TYPES DE HERNIE DU CHAT

 

Il existe de nombreux types de hernies chez le chat, qui dépendent de la zone affectée, donnant son nom à la hernie. On retrouve par exemple la hernie hiatale, scrotale, abdominale, fémorale (très peu fréquente chez le chat), etc. Nous allons vous détailler les informations sur les hernies les plus courantes :  

 

LA HERNIE DIAPHRAGMATIQUE 

 

Le diaphragme est le muscle qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale, et sa fonction principale est de contracter et de dilater le thorax pendant la respiration. Une hernie localisée dans ce muscle fait que les organes situés dans l’abdomen peuvent entrer dans le thorax. 

  • Causes : traumatismes, mais elle peut aussi être héréditaire, comme la hernie péritonéo-péricardique.

  • Symptômes : difficulté respiratoire importante, avec une respiration rapide et superficielle accompagnée d’une position orthopnéique (extrémités séparées de la tête et cou étendu). Elle se produit lorsque les organes qui passent au thorax exercent une pression sur les poumons, rendant ainsi difficile leur expansion. 

 

LA HERNIE PÉRINÉALE

 

La hernie périnéale se produit en raison d’une rupture ou d’un affaiblissement de la paroi musculaire du pelvis, ce qui fait que les organes abdominaux comme la prostate, la vessie, l’intestin grêle peuvent passer par cette déchirure, de même que la graisse abdominale. La conséquence est qu’un organe reste coincé dans la hernie, provoquant un étranglement de la circulation, mettant en danger la vie du chat en raison du manque d’irrigation sanguine dans l’organe. 

Elle affecte en majorité les chats âgés et les mâles non castrés. Mais il est recommandé de le castrer pendant l’intervention de la hernie pour éviter les rechutes.  

  • Symptômes : gonflement dans les zones adjacentes au rectum et à l’anus (zone périanale), constipation et ténesme (efforts pour déféquer), difficulté ou incontinence urinaire, douleur abdominale, anorexie et léthargie.

 

LA HERNIE OMBILICALE

 

Cette hernie est congénitale et a lieu au niveau du cordon ombilical. Le cordon ombilical est coupé après la mise bas, et cicatrise en formant le nombril. Quand il ne cicatrise pas correctement, il reste une ouverture par laquelle de la graisse peut sortir, une anse intestinale de l’abdomen, provoquant une hernie ombilicale. 

 

  • Symptômes cliniques habituels : De même que pour la hernie inguinale, cela dépend de la taille et des structures qu’elle affecte. Il y a un renflement dans la zone du nombril des chatons, Il peut se fermer seul ou provoquer des problèmes de santé quand la hernie est grande ou s’il y a un étranglement d’organes et de viscères.

 

HERNIE INGUINALE 

 

Elle se produit en raison d’un défaut au niveau de l’anneau inguinale, qui forme un trajet dans la région inguinale de la paroi abdominale. C’est par là que transite le cordon spermatique chez les mâles et le ligament rond de l’utérus des femelles, ainsi que plusieurs vaisseaux sanguins, lymphatiques et des nerfs. Il est fréquent que les hernies inguinales congénitales se présentent avec des hernies ombilicales. 

  • Causes : Héréditaire normalement, même si elle peut apparaître en raison d’un traumatisme dans la zone. L’obésité, les troubles métaboliques et nutritionnels ainsi que la gestation sont des facteurs prédisposants. 

  • Symptômes : Elle peut passer inaperçue ou provoquer un léger gonflement localisé, sans grandes conséquences. Elle peut provoquer un étranglement des tissus, provoquant des douleurs, des vomissements, des mictions fréquentes, une anorexie ou une léthargie, mettant en danger la vie de votre chat. 

 

LA HERNIE DISCALE

 

C’est une maladie dégénérative qui affecte les disques intervertébraux. Ce sont les structures qui séparent chaque vertèbre de la colonne, provoquant la compression de la moelle épinière. Elles sont peu fréquentes chez les chats, et affectent généralement la région sacro-lombaire des chats âgés.  

  • Symptômes plus fréquents : parésie ou paralysie du tiers arrière, ataxie (incoordination des mouvements), incontinence urinaire et flaccidité de la queue et difficulté de mictions. 

 

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

 

Dans la majorité des cas, la hernie du chat peut être diagnostiquée à simple vue, mais dans d’autres cas, il faut se baser sur des signes et des symptômes cliniques qui requièrent des examens et des images complémentaires pour confirmer le diagnostic

Le traitement dépend du type de hernie et de sa gravité. Certaines peuvent être traitées avec un traitement conservateur. D’autres avec un traitement pharmacologique, l’usage de thérapies de physiothérapie et de réhabilitation et d’autres mesures pour contrôler l’évolution et maintenir au maximum le bien-être du chat. La majorité des hernies nécessitent une chirurgie, pour remettre les organes à leur place et suturer la hernie. 

Le pronostic et l’évolution de l’état du chat varient en fonction de son état, mais une détection précoce augmente les probabilités d’une bonne résolution. 

Il s’avère compliqué de savoir ce qui affecte votre chat, car les symptômes sont parfois très subtiles. 

En cas du moindre changement dans le comportement ou dans les habitudes de votre chat, ou si vous observez l’un de ces symptômes, n’hésitez pas à vous rendre chez le vétérinaire pour qu’il lui fasse une examination adéquate.

Découvrez la nourriture idéale pour votre chat

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser