La gale chez le chat : types, symptômes et recommandations - ADVANCE

La gale chez le chat : types, symptômes et recommandations

Vous avez certainement entendu parler de cette maladie cutanée. Elle est contagieuse et représente l’un des problèmes de peau les plus courants dans le cabinet du vétérinaire. Découvrez ce qu’est la gale chez le chat et comment détecter si votre chat en souffre.

La gale chez le chat est provoquée par un acarien et peut parfois contaminer les humains. Nous avons préparé cet article pour que vous connaissiez tous les détails et que vous ayez en main quelques recommandations. 

 

QU’EST-CE QUE LA GALE CHEZ LE CHAT ?

 

Cette maladie cutanée contagieuse, causée par un acarien (l’un des parasites externes les plus courants chez le chat), se caractérise par le déclenchement de démangeaisons intenses mais variables et peut même causer des lésions sur la peau du chat. C’est une maladie qui peut aussi toucher d’autres espèces et même les êtres humains.  

 

Elle se transmet par contact et provoque une série de symptômes qui peuvent facilement être identifiés. Si vous les observez, vous devez immédiatement vous rendre chez le vétérinaire. En général, son traitement est simple, mais il ne faut pas en minimiser pas l’importance, elle pourrait se compliquer. 

 

L’acarien qui provoque la gale est un ectoparasite présent dans le monde entier. N’importe quel chat est susceptible de contracter la maladie, mais les plus vulnérables sont les chats jeunes, immunodéprimés ou ceux qui font partie de groupes où plusieurs chats sont malades ou porteurs de l’acarien. 

 

TYPES DE GALES CHEZ LE CHAT

 

Nous allons maintenant voir quels sont les différents types de gales chez le chat, ainsi que leurs symptômes et leur mode de contamination.

 

Gale otodectique 

Même si elle peut affecter les chats de tout âge, elle est plus fréquente chez les chatons. Ce type de gale chez le chat est provoqué par l’action de l’acarien des oreilles, Octodectes cynotis. Cet acarien peut être facilement observé dans le conduit auditif à l’aide d’un otoscope. 

 

Symptômes : irritations, démangeaisons et lésions provoquées par le grattage dans les oreilles. Il est aussi probable qu’une sécrétion de couleur marron obscure apparaisse. Il est peu probable que ce type de gale affecte d’autres parties du corps.   

 

Gale notoédrique 

C’est un type de gale très contagieux qui peut se propager très rapidement entre les membres d’un groupe de chats qui cohabitent ensemble. Il s’agit d’une dermatite qui peut affecter d’avantage les chats jeunes et affaiblis. Elle est provoquée par l’acarien Notoedres Cati. Elle se transmet par contact, qu’il soit direct ou indirect, via les larves du parasite. 

 

Symptômes : lésions avec des croûtes, en général sur le visage et au bord des oreilles. Toutefois, elle peut s’étendre sur le reste du corps. 

 

Cheyletiellose

Ce type de gale est provoquée par l’acarien Cheyletiella blakei. Ce type de dermatite peut parfois passer inaperçu, en fonction de la tolérance du chat. La propagation est rapide, particulièrement chez les jeunes chats qui sont en contact étroit, comme par exemple les portées de chatons. Elle peut être transmise aux humains, provoquant une dermatite localisée qui peut se guérir toute seule.  

 

Symptômes : des pellicules apparaissent sur la peau du chat. La desquamation peut entraîner des démangeaisons. L’acarien est facilement observable étant donné sa taille. 

 

Gale démodécique

Ce type de gale chez le chat n’est pas très courant. Lorsqu’elle apparaît, elle affecte généralement des chats aux défenses basses ou avec des maladies de base, comme la leucose féline. Cette gale est provoquée par les acariens Demodex cati et Demodex gatoi. 

 

Symptômes : cette variété de gale se manifeste principalement sous forme d’alopécie, et des croûtes peuvent également apparaître sur la zone de la tête et du cou, particulièrement autour des yeux et des paupières.  

 

TRAITEMENT ET PRÉVENTION DE LA GALE CHEZ LES CHATS

 

Pour traiter de manière adéquate tous ces types de gale, il est nécessaire de localiser et d’identifier l’acarien qui la provoque. Pour cela, votre vétérinaire peut utiliser différentes techniques, de l’observation directe avec un otoscope, au prélèvement d’échantillons pour les observer au microscope.

En identifiant l’acarien et en écartant d’autres maladies dermatologiques aux symptômes similaires (qui font que le chat se gratte), le traitement adéquat est mis en place. Malgré les différences, la majorité des gales sont traitées avec des produits qui tuent l’acarien, comme des pipettes, des pommades ou des gouttes pour les oreilles, des antibiotiques pour traiter d’éventuelles infections, et des shampooings antiseptiques. 

 

Vous devez garder en tête que le traitement sera un succès dans la mesure où il est complet et correctement appliqué. Il faut suivre le protocole vétérinaire au pied de la lettre et continuer le traitement jusqu’à ce que la gale ait complètement disparue.

La prévention de la gale, dans toutes ses variantes, passe par l’hygiène correcte du chat et de son environnement. Si vous cohabitez avec plusieurs chats, il est nécessaire de séparer ceux qui ont la gale de ceux qui sont en bonne santé.

Comme vous pouvez le constater, de nombreux types de gale sont liés aux chats aux défenses basses, mal nourris ou qui vivent dans de grands groupes avec de mauvaises habitudes d’hygiène. Il est donc recommandé de faire un suivi clinique des chats qui ont la gale, au cas où d’autres complications se présentent. 

 

De plus, étant donné que c’est une maladie transmissible aux humains, il vaut mieux vous rendre immédiatement chez le vétérinaire, si vous notez le moindre symptôme de gale.

Découvrez la nourriture idéale pour votre chat

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser