Bienvenue à la maison | Advance

Vous êtes sur le point d’accueillir votre nouveau chiot, plus grande joie !

Dans quelques jours, vous allez tous deux vivre d’importants changements, qui peuvent parfois supposer du stress et une certaine confusion. C'est pourquoi nous vous recommandons de l’aider et de faciliter son arrivée au maximum, afin qu’il puisse s’habituer à son nouvel environnement.

PRÉPARATIFS POUR L'ARRIVÉE

Veillez à ce qu’il vive dans un endroit sûr

À L’INTÉRIEUR DU FOYER

À L’INTÉRIEUR DU FOYER

Retirez les objets pouvant lui faire mal, par exemple les câbles, et faites attention à l’endroit où se trouvent les produits toxiques.
N’oubliez pas qu'il se trouve dans un nouvel environnement, et qu'il voudra explorer et jouer avec tout ce qu'il rencontre. Donc, si vous pensez qu’un objet risque d’être abîmé, nous vous conseillons de le ranger hors de sa portée.

À L’EXTÉRIEUR

À L’EXTÉRIEUR

Si votre chiot est censé rester dans le jardin ou sur la terrasse sans surveillance, vérifiez qu'il n’y ait pas de trous ou de creux par lesquels il pourrait s’échapper ou tomber de haut.

ARRIVÉE À LA MAISON

IDENTIFICATION

PUCE

Le chiot que vous venez d’adopter est identifié à l'aide d’une puce électronique réglementaire. Il s'agit de sa « carte d’identité », c'est pourquoi elle est obligatoire. De plus, en cas de perte, il s’agit pratiquement du seul moyen de le récupérer. 
Ce dispositif simple est implanté par le vétérinaire sous la peau, au niveau du cou ou du garrot. La puce est associée à un code numérique intégrant les données relatives à votre animal et vos coordonnées. 
N’oubliez pas de mettre à jour les données de la puce si vous modifiez les renseignements vous concernant.

PLAQUE

Il est aussi recommandé d’accrocher au collier de votre chiot une plaque comportant son nom et votre numéro de téléphone, pour pouvoir vous localiser rapidement s’il se perd. De plus, la plaque est obligatoire dans certaines régions.

RECENSEMENT

La loi impose d’inscrire votre nouvel animal de compagnie au recensement de votre commune. Quels documents présenter pour inscrire votre chien au recensement ?
• Copie du carnet de santé vétérinaire
• Copie de votre carte d’identité
• Copie du document d’inscription au Registre d’identification des animaux de compagnie (remis au moment où vous avez récupéré votre chiot)
• Formulaire du recensement rempli et paiement des frais établis

ALIMENTATION

Au cours des premiers jours, il est possible de votre chiot souffre de légers troubles digestifs et qu'il refuse de manger. C'est normal. Ne vous inquiétez pas et aidez-le à surmonter ce moment en lui proposant la même nourriture que celle qu’il avait avant d'arriver chez vous. Laissez la nourriture à sa portée pendant environ dix minutes et retirez-la, même s’il n’y a pas touché. Ne laissez pas la gamelle remplie de nourriture toute la journée. Il doit s’habituer à avoir à manger par votre intermédiaire.

Comment changer de type de nourriture ?
Ne le faites pas de façon radicale. Commencez à l’introduire au bout d’une semaine, en mélangeant la nouvelle avec l’actuelle.

Qu'est-ce qu'il ne doit pas manger ?
• Les os : surtout ceux de volaille, car ils risquent de s’effriter et de provoquer des perforations dans l’estomac et l’intestin.
• Sucreries : les chiens ne digèrent pas bien l’excès de sucre.
• Ne pas abuser des snacks : utilisez-les en récompense lors de l’apprentissage, car ils contiennent souvent beaucoup de graisse.
• Les plats faits maison sont déconseillés : en raison du manque de certains nutriments, la nourriture ne sera pas complète ni équilibrée et ne contribuera ainsi pas à une croissance optimale.

HYGIÈNE

LE JEU

Il s'agit de la façon la plus simple et la plus pratique d’éduquer votre chiot ainsi que de communiquer avec. De plus, son intégration avec d’autres chiens et chats est stimulée. À travers le jeu, il est important qu'il apprenne à respecter les règles, à contrôler la force de sa mâchoire, ses aboiements, sa force physique, ainsi qu’à exprimer ses besoins par son langage corporel.

N’oubliez pas que c'est vous qui devez prendre l’initiative de commencer le jeu et d’y mettre fin. Par conséquent, s’il vous demande de jouer au mauvais moment, ignorez-le. Une fois qu'il aura désisté, jouez avec tant que vous le souhaitez. De cette façon, il apprendra à respecter votre espace et votre détente.