Mon chien boite, que faire ? - ADVANCE

Mon chien boite, que faire?

Cela n’est pas visible au premier coup d’œil, mais vous vous dites peut-être « sur le chemin du parc il marchait bien, mais en arrivant et en commençant à courir… Mon chien boite-t-il ? ».

Ne vous en faites pas, c’est l’une des questions les plus fréquentes et elle est généralement due à une douleur qui peut être simplement provoquée par une mauvaise position ou une chute. Toutefois, la boiterie peut également être associée à des situations plus sérieuses. Mais alors, « que faire ?”, “Je l’emmène toute de suite chez le vétérinaire ou j’attends quelques jours ? »

 

Si votre chien boite, la première chose à faire est d’observer ses pattes et de chercher le centre de la douleur. S’il a mal lorsque vous le palpez, il se plaindra ou essaiera de vous mordre pour que vous vous éloigniez.  Cependant, seul le vétérinaire peut déterminer s’il s’agit de quelque chose de léger ou non, il est donc important que vous l’y emmeniez le plus rapidement possible. Il est probable qu’il lui applique un anti-inflammatoire et qu’il lui fasse une radiographie s’il n’y a pas d’effet au bout de 48 heures.  

 

QU’EST-CE QUE LA BOITERIE ET POURQUOI MON CHIEN BOITE-T-IL ?

 

La boiterie est un problème qui affecte fréquemment les chiens. Ce n’est pas une maladie en soi, mais elle indique qu’il y a un problème avec le membre affecté. C’est un symptôme de douleur qui peut affecter les chiens de n’importe quelle race et de tout âge, même si certaines causes sont plus fréquentes chez certaines races, chez les jeunes chiens ou chez les chiens âgés. Les quatre pattes peuvent souffrir de boiterie, et parfois plusieurs en même temps.  

 

QUELLES SONT LES CAUSES LES PLUS FRÉQUENTES DE BOITERIE CHEZ LE CHIEN ?

 

Les boiteries peuvent apparaître de manière soudaine (aiguës) ou être présentes durant des semaines, voire des mois (chroniques), en fonction de la raison qui les produit :  

  • Les boiteries qui apparaissent soudainement sont associées à des coups, des chutes, des fractures d’os, une rupture de ligament, des problèmes de hanche, etc.

  • Les boiteries de longue durée sont associées à de l’arthrose, des maladies dégénératives des genoux, de la hanche, de l’épaule et du coude, ou à des tumeurs.

Les causes les plus fréquentes des boiteries sont par exemple :

  • Pour les membres antérieurs (avant) ou postérieurs (arrière) :

     

    • Des objets enfoncés dans le coussinet ou d’autres blessures qui l’affectent.
    • Des griffes cassées.
    • Des griffes ayant trop poussé qui s’enfoncent dans la peau ou dans le coussinet. 
    • Des fractures d’os dues à des chutes, des coups ou des chocs. 
    • Des problèmes musculaires.
    • Des problèmes liés aux tendons.
    • De l’arthrose ou une maladie dégénérative articulaire. 
    • La panostéite.
    • L’inflammation ou l'infection de plusieurs articulations (polyarthrite).
    • Des tumeurs.

  • Pour les membres antérieurs (avant) :

     

    • La dysplasie du coude.
    • L’ostéochondrose de l’épaule ou du coude.

  • Pour les membres postérieurs (arrière) :

     

    • La dysplasie de la hanche.
    • ​La rupture des ligaments croisés du genou.
    • L’ostéochondrose du genou.

 

QUE FAIRE DANS CHACUN DES CAS ?

 

Comme c’est le cas chez les humains, il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles mon chien boite : 

 

1. Blessure ou corps étranger enfoncé dans les pattes. Il est possible qu’une épine, une pierre ou tout autre élément lui ait provoqué une blessure voire même qu’il soit resté incrusté, surtout si vous êtes allés vous promener en forêt.

« Que faire ? ». Si un corps étranger est enfoncé, utilisez une pince pour le lui retirer. Après, en cas de blessure, appliquez un peu d’alcool ou d’eau oxygénée. Si la blessure est très profonde, rendez-vous chez le vétérinaire pour qu’il lui fasse des points de suture. 

 

2. Entorse. Si votre chien adore les jeux et qu’il court comme un fou, il est possible qu’il se soit fait une entorse à la patte lors de l’une de ses aventures. Vous le remarquerez parce qu’il n’appuie pas la patte, elle est molle et enflée.  

« Que faire ? ». Essayez de faire diminuer le gonflement avec une compresse d’eau froide ou avec de la glace.

 

3. Luxation. Il est également possible qu’il se soit luxé un os, c’est-à-dire que celui-ci ne soit plus à sa place.

« Que faire ? ». N’essayez pas de remettre l’os vous-même, rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire, car il peut avoir des hémorragies internes. 

 

4. Os cassé. Les courses et les jeux de votre chien peuvent se terminer par un os cassé, sans que vous ne vous en rendiez compte sur le moment. Mais vous verrez qu’au bout d’un moment, il se plaindra si vous le touchez et n’appuiera pas la patte. 

« Que faire ? ». Rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire. Il est le seul à savoir comment soigner la fracture de votre chien, et comment faire pour qu’il guérisse bien et vite. 

 

5. Kystes interdigitaux. Certaines races de chien sont plus enclines à souffrir de ces kystes, qui peuvent s’infecter en raison des bactéries. Si votre chien boite et qu’il a la partie supérieure du pied inflammée et rouge, il est probable qu’il souffre de ces kystes. 

« Que faire ? ». Rendez-vous chez le vétérinaire pour qu’il lui prescrive un traitement (antibiotique) et qu’il vous explique comment prévenir l’apparition de ces kystes interdigitaux. 

 

6. Dysplasie articulaire. Il s’agit d’un défaut congénital faisant que les articulations ne se connectent pas bien entre elles durant leur développement. Les plus fréquentes sont celles de la hanche et du coude. Les races les plus enclines à en souffrir sont le berger allemand, le labrador retriever, le golden retriever ou le rottweiler. Les symptômes de la boiterie apparaissent généralement durant la première année du chiot. 

« Que faire ? ». Ce problème doit être traité par une intervention chirurgicale, il est donc important que vous vous rendiez chez le vétérinaire dès que vous remarquez la boiterie de votre chien. 

 

7. Arthrite. Il s’agit d’une maladie dégénérative des articulations et elle est habituelle chez les chiens d’âge moyen (entre 3 et 7 ans) et d’âge avancé (plus de 7 ans). Elle consiste en une inflammation des articulations, ainsi le chien peut montrer des signes de douleur et des difficultés à se lever. 

« Que faire ? ». Rendez-vous chez le vétérinaire afin de voir s’il peut traiter cela avec des médicaments ou s’il doit faire une chirurgie. 

 

8. Panostéite. Il s’agit d’une maladie provoquant une douleur intense dans les os, qui apparaît chez les jeunes chiens (entre 5 et 18 mois) de grande race (surtout le berger allemand). Elle provoque des boiteries intermittentes et se diagnostique grâce aux symptômes et à une radiographie. 

« Que faire ? ». Même si la boiterie se solutionne généralement de manière spontanée, rendez-vous chez votre vétérinaire afin qu’il vous conseille correctement.

Certaines boiteries disparaissent en quelques jours avec du repos, puisqu’elles sont dues à des coups légers, une lésion musculaire associée à de l’exercice intense (comme les courbatures chez les humains) ou à de légers problèmes de tendons ou de ligaments.

Dans tous les cas, ne donnez jamais à votre chien de médicaments anti inflammatoires ou analgésiques pour humains. Beaucoup d’entre eux sont toxiques pour les chiens ! Ils peuvent entraîner des vomissements, de la diarrhée, des ulcères ou des problèmes de foie et de rein.  

Toutefois, même si en principe, il s’agit d’une simple égratignure, si la boiterie ne disparaît pas après un jour de repos, il est important de se rendre chez le vétérinaire pour écarter une infection ou tout problème de plus grande envergure. N’attendez pas deux jours ! Emmenez votre chien chez le vétérinaire afin qu’il lui fasse un examen physique complet et qu’il puisse courir de nouveau comme avant.

Découvrez la nourriture idéale pour votre chien

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser