Mon chien est triste, qu'est-ce qu'il a ? - ADVANCE

Mon chien est triste, qu'est-ce qu'il a ?

Vous avez remarqué un changement de comportement chez votre chien : vous ne savez pas ce qu’il a mais vous le trouvez apathique.

De fait, on pourrait dire que votre chien est triste. Votre chien peut traverser un trouble du comportement pour de multiples raisons. Il est possible que vous voyiez apparaître chez lui des comportements tels que des phobies, des peurs, de l’excitation, de la tristesse, voire même de l’agressivité ou une attitude dépressive.  Nous allons vous aider à identifier différents comportements à prendre en compte et à signaler à votre vétérinaire pour l’aider au mieux dans son diagnostic. 

 

MON CHIEN EST TRISTE : SYMPTÔMES ASSOCIÉS 

 

Nous vous recommandons tout d’abord de vous rendre chez votre vétérinaire de confiance et de l’informer de l’état apathique que traverse votre chien : parfois, des infections ou des maladies organiques se manifestent par des changements soudains dans son attitude. 

On considère qu’un chien est déprimé ou triste si :

  • Il est moins actif

  • Vous observez qu’il répond moins aux stimulations

  • Vous remarquez de l’apathie

  • Vous voyez que son appétit diminue, parfois jusqu’à l’anorexie

  • Son comportement change, vous observez même une augmentation des pleurs ou des gémissements

  • Il dort plus que d’habitude

  • Il a une attitude de fuite

  • Il présente des réactions agressives ou compulsives

Vous devez être attentif à ses réactions pour pouvoir cibler au mieux le diagnostic du professionnel et, surtout, être réaliste. Parfois, la préoccupation et l’empathie que vous ressentez pour votre chien peuvent faire apparaître des signaux erronés d’un problème qui n’existe pas.  

 

POURQUOI MON CHIEN EST-IL TRISTE ?

 

Voici quelques raisons pour lesquelles vous pourriez voir votre chien triste : 

 

PHYSIOLOGIE

 

Il y a des périodes, comme les chaleurs, les températures élevées ou l’exténuation physique due à une activité intense, qui peuvent provoquer des changements chez votre chien et peuvent être associées à de la tristesse, mais elles sont tout à fait normales. Elles répondent à un besoin physiologique et votre chien retrouvera son comportement normal une fois passée cette période. 

 

MALADIES 

 

Si votre chien a de la fièvre, une douleur intense ou tout autre processus pathologique, il est possible qu’il présente également des signes de tristesse ou de dépression. Dans ces cas, vous observerez également d’autres symptômes associés, il vous sera donc plus facile de l’identifier. Il peut par exemple avoir de la fièvre, se plaindre quand vous le touchez sur des zones en particuliers, avoir des changements physiques, etc.

 

SOINS NON APPROPRIÉS (ALIMENTATION, ACTIVITÉ ET MOTIVATION)

 

Votre chien est très adaptable mais il a des besoins concrets et spécifiques en fonction de son espèce et de sa propre individualité. Si vous ne les satisfaites pas, le bien-être et la santé de votre chien peuvent se détériorer. Il pourra alors présenter des déséquilibres psychologiques et organiques, ayant pour conséquences des états tels que l’ennui et la démotivation. 

Il est important que votre chien bénéficie d’un quotidien dynamique qui réponde à ses besoins concrets pour qu’il ne présente pas de changements de comportements soutenus tels que l’apathie, l’anxiété, la dépression ou la tristesse. 

 

TRAUMATISME

 

Certains épisodes de stress prolongé ou intense peuvent provoquer chez votre chien une cascade de neurotransmetteurs et de médiateurs hormonaux. Ceux-ci déclenchent, dans l’organisme de votre chien, des altérations du comportement comme de la frustration, de l’impuissance acquise, des peurs, de la dépression ou des phobies spontanées. 

 

CHANGEMENTS DE ROUTINE 

 

Changement de logement ou d’horaires, changement de maître, nouveaux membres dans la famille ou dans la maison, solitude prolongée… Les changements brutaux ayant une influence sur sa routine quotidienne peuvent rendre votre chien triste, de même qu’ils peuvent provoquer de la désorientation, de l’insécurité ou de la nervosité, voire même des déséquilibres émotionnels graves.

 

 

MON CHIEN EST TRISTE : RECOMMANDATIONS POUR L’AIDER

 

Face à tout changement que vous observez chez votre chien, la première chose à faire est de vous rendre chez votre vétérinaire. Il analysera l’information que vous pouvez lui offrir et il réalisera les examens cliniques nécessaires pour arriver à un diagnostic précis et objectif. 

Si le vétérinaire ne trouve pas de causes organiques, le mieux à faire est de consulter un éthologue (c’est un vétérinaire spécialiste du comportement). Il réalisera un diagnostic du caractère de votre chien et pourra ainsi déterminer un traitement basé sur la modification de la conduite, en vous guidant et en vous aidant à corriger toute erreur acquise au cours de votre cohabitation. 

En règle générale, pour fournir à votre chien un état équilibré (physique et psychologique), il est important de couvrir ses besoins. Vous devez le motiver grâce à :

  • Une alimentation et une activité physique adaptées à ses besoins : Lalimentation est l’un des piliers pour garantir la bonne santé de votre chien. Les promenades quotidiennes doivent être fréquentes, puisqu’en plus de lui permettre de faire ses besoins, elles le maintiennent actif et en pleine forme, et elles sont une grande source de stimulation et de motivation (odeurs et sons nouveaux, relations sociales, etc.).

  • Routine stable : Il est fondamental que vous essayez de maintenir une certaine constance dans sa routine quotidienne afin de renforcer la stabilité. Si des changements dans cette routine sont prévus, l’idéal est, dans la mesure du possible, de réaliser un processus d’adaptation progressive (habituation). 

  • Hygiène et soins optimaux : La routine d’hygiène (bains, brossages, vermifugation, vaccins et contrôles périodiques) est nécessaire pour prévenir et conserver une bonne santé.

  • Renforcer la relation : Passer du temps avec votre chien et garder des interactions fréquentes est très important pour renforcer votre lien en générant de la confiance et de la sécurité.  

  • Enrichir l’environnement : Offrez-lui des jouets et des activités de divertissement qu’il puisse réaliser lorsqu’il est seul à la maison. Il existe une multitude de jouets de différents types qui évitent l’ennui et de l’apathie.

Diagnostiquer un symptôme comme la tristesse chez les chiens peut s’avérer complexe, puisque vous pourriez basculer dans des perceptions subjectives ou, au contraire, négliger des facteurs importants qui affectent la santé et le bien-être de votre chien.  

C’est pour cela que lorsque vous remarquez que votre chien est triste, de la même manière que tout autre changement comportemental ou physique, ou si vous avez des doutes liés à ce que vous observez, rendez-vous chez le vétérinaire afin d’y remédier.

Découvrez la nourriture idéale pour votre chien

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser