Comment éviter les griffures de chats


Comment éviter les griffures de chats

Les chats, en particulier lorsqu’ils sont encore des chatons, ont besoin de jouer pour apprendre et exprimer leurs instincts de chasse. Leur jeu préféré consiste à guetter, poursuivre et attaquer tous types de proies, qu’il s’agisse d’un jouet, d’un animal vivant ou des pieds de leur maître lorsqu’il se déplace dans la maison. L’une des manières les plus simples pour éviter ces griffures consiste à faciliter les activités de jeu pour votre animal de compagnie, de préférence avec des plumeaux ou tous autres types d’objets qui vous permettront de renforcer vos liens avec le félin. Il est très important que votre main n’entre pas en contact avec le chat, car dès son plus jeune âge, il doit apprendre que la main caresse et n’est pas un jouet. Dans le cas contraire, il sera très difficile de l’empêcher de vous griffer lorsque vous voudrez le toucher. Pour l’en dissuader, vous pouvez interrompre le jeu lorsqu’il vous griffe. Il comprendra rapidement que vous ne voulez pas jouer avec lui s’il vous griffe, et ne le fera pas pour que vous passiez du temps à jouer avec lui.

Les chats griffent également pour marquer leur territoire, en particulier dans leur espace d’isolement, zone où ils se retirent pour se reposer. Les victimes de ces griffures sont souvent les meubles, les objets de la maison, etc. Ce comportement peut être évité en installant un grattoir à proximité de son espace d’isolement.

Par ailleurs, et même si la meilleure option consiste à toujours dresser le chat dès son plus jeune âge, en lui indiquant ce qu’il peut griffer ou non, il existe d’autres solutions au problème. Par exemple, il existe de petites housses en plastique pour les griffes qui se fixent avec de la colle et limitent les effets des griffures. Vous pouvez également lui couper régulièrement les griffes en faisant très attention à ne pas couper la petite veine qui se trouve à l’intérieur de la griffe. Cette opération doit être effectuée dès son plus jeune âge pour qu’il s’y habitue, une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

L’option la moins recommandée et qui est fort heureusement tombée en désuétude est une opération chirurgicale très agressive qui consiste à amputer la dernière phalange du doigt à partir de laquelle la griffe pousse. Cette opération a un impact négatif sur la vie quotidienne du chat qui se verra privé de l’un de ses outils les plus caractéristiques et précieux. De plus, il peut développer des problèmes de posture et modifier sa forme naturelle de marcher et se déplacer.