La coquetterie des chats et les boules de poils


La coquetterie des chats et les boules de poils

Avant de quitter la maison le matin, il faut se laver le visage et se brosser les cheveux. Une seule fois suffit. À moins d’être une super star de cinéma, il n’y a pas besoin de passer deux heures devant le miroir.

Sans parvenir à ces extrêmes, les chats sont un peu comme ça. Ils se lèchent et se pomponnent bien plus que les chiens et au cours de cette séance de beauté, ils avalent énormément de poils. Cela est plus courant chez certaines races à poil long, comme les Persans ou les Maine Coons. La plupart des chats n’ont aucun problème avec les poils qu’ils ingèrent, qui parcourent simplement leur système digestif et sont expulsés dans les selles. Cependant, la situation se complique chez d’autres chats, lorsque des boules de poils se forment, obstruant leur appareil digestif.

Le premier signe : les vomissements. Comme le poil n’est pas un aliment, il peut irriter l’appareil digestif et le plus simple est de l’expulser en le vomissant. Cependant, si la boule de poils n’est pas expulsée, elle reste coincée dans l’estomac, ou même dans l’œsophage ou dans l’intestin, formant ainsi une barrière qui empêchera la nourriture de passer. Dans ce cas, le pauvre chat devient apathique, perd l’appétit, tousse, a des nausées ou est constipé, ce qui met son bien-être en danger.

La formation des boules de poils étant inévitable, il faut trouver un moyen de les réduire. Par exemple, vous pouvez donner à votre chat un aliment riche en fibres, qui contribue à éliminer le poil du système digestif. Il existe également des produits spécialement conçus pour éliminer ces boules de poils une fois ingérées.

Une autre recommandation est de brosser régulièrement votre chat : plus le poil mort sera éliminé, et moins il y aura de risque de les ingérer. De plus, ce contact quotidien est une bonne manière de resserrer les liens avec votre animal, et pourquoi pas, démontrer vos talents de coiffeur.