Le chien et les punitions qui n’ont aucun sens


Le chien et les punitions qui n’ont aucun sens

Certains chiens, exposés à des punitions inévitables, incohérentes et non liées à leur comportement, entrent dans un état où ils semblent avoir perdu le contrôle de leur environnement. Nous ne savons pas comment ils se sentent, mais s’ils étaient des personnes, nous dirions qu’ils se sont résignés à accepter que leurs problèmes n’ont pas de solution.

En langage technique, cela s’appelle l’« impuissance apprise » et cela se produit lorsque l’animal est exposé à une série de stimuli désagréables sans avoir aucune possibilité d’y échapper ou de les éviter. Après avoir vérifié qu’aucun de ses comportements n’était efficace pour mettre fin à la situation désagréable, le chien arrête et reste tranquille.

Mais cette tranquillité apparente est trompeuse : l’animal n’est pas détendu, c’est seulement qu’il a appris qu’il ne pouvait rien faire pour changer la situation. Une fois que le chien l’a compris, c’est très difficile qu’il abandonne de lui-même cette passivité et apprenne à se défaire d’un stimulus négatif dans une situation où la fuite est possible.

À certaines occasions, non seulement les maîtres punissent une conduite non souhaitée, mais ils continuent également à punir l’animal, quel que soit son comportement. Ces punitions sont celles qui au lieu d’éliminer la conduite non souhaitée, peuvent provoquer un sentiment d’impuissance.

C’est pour cette raison qu’un chien peu actif, qui manque d’initiative et inhibé dans son comportement pourrait avoir des antécédents de punitions répétées et incohérentes ayant mené à une sensation d’« impuissance ».

Si nous devions le comparer à un état similaire humain, les symptômes de la dépression en seraient les plus proches. L’impuissance apprise représente l’un des risques associés à l’utilisation de la punition et un aspect clé du bien-être des animaux de compagnie.