Les difficultés liées à la détection d’une maladie dont pourrait souffrir votre chat


Les difficultés liées à la détection d’une maladie dont pourrait souffrir votre chat

Les chats s’adaptent à leur environnement. Un chat d’appartement a donc moins de probabilités de tomber malade qu’un chat qui passe beaucoup de temps à l’extérieur. Malgré tout, un chat d’appartement ne montre généralement pas un état de faiblesse et dissimule ses maladies. C’est pour cette raison que nous vous conseillons de faire très attention au comportement de votre chat afin d’être en mesure de détecter tout symptôme et de pouvoir agir à temps.

Certains de ces symptômes sont de simples comportements de routine que votre chat ne fait plus, comme ne plus se faire beau ou perdre l’appétit. Il peut également se lécher ou se gratter de manière exagérée ou perdre du poids. D’autres symptômes sont plus faciles à détecter, comme la toux, les éternuements ou les sécrétions nasales, la mauvaise haleine, le fait de baver, la perte d’équilibre, les diarrhées, les constipations, les vomissements fréquents ou les problèmes urinaires, mais peuvent également passer inaperçus. Il est donc très important que vous fassiez très attention à votre chat et que vous ne le laissiez pas vous leurrer. Il est également essentiel dans le cas où vous détectiez certains de ces symptômes, que vous vous rendiez chez votre vétérinaire pour résoudre ce problème à temps et que votre chat retrouve sa forme. S’il est en bonne santé, il est heureux.