Les droits des animaux


Les droits des animaux

Article 1º 

a) Tout animal de compagnie, en tant qu’être vivant qui a des sentiments, a le droit de vivre dans la dignité et le respect. Et tout propriétaire d’animal de compagnie, en tant que personne qui aime les animaux et responsable de son bien-être, a le droit d’être respecté par la société en général. 

b) Les droits des animaux de compagnie et de leurs propriétaires doivent être défendus par la loi, à l’instar des droits de l’homme. 

c) Les animaux de compagnie ont le droit de bénéficier d’un espace digne au sein de la société. 

 

Article 2º

a) Les animaux de compagnie ne peuvent pas survivre sans aide, et ont par conséquent le droit d’être protégés par l’Homme. 

b) Aucun animal de compagnie ne peut être maltraité ni soumis à des actes cruels. 

c) L’abandon d’un animal de compagnie est un acte cruel et dégradant. 

d) Les scènes violentes mettant en scène des victimes animales doivent être interdites au cinéma, à la télévision et dans la presse, sauf si leur objectif est de dénoncer les atteintes aux droits de l’animal.

 

Article 3º

Les animaux de compagnie sont des êtres vivants et ont des besoins physiques et émotionnels concrets. Les propriétaires doivent s’assurer qu’ils sont en mesure de les satisfaire tout au long de la vie de l’animal. Les animaux de compagnie : 

a) Ont le droit de recevoir une bonne alimentation. 

b) Ont le droit de recevoir des soins vétérinaires. 

c) Sont des animaux sociables qui ont besoin de vivre entourés ainsi que de donner et recevoir l’affection de leurs propriétaires et de la société en général. 

d) Ont le droit de grandir à leur rythme et selon les conditions de vie et de liberté propres à leur espèce. Le propriétaire devra garantir un espace adapté et suffisant au sein de son foyer, les protégeant de toutes les inclémences. 

e) Le chien a besoin de sortir dans la rue minimum trois fois 30 minutes par jour afin de faire ses besoins, de l’exercice, respirer de l’air frais et se détendre avec d’autres chiens et personnes. 

f) Ils doivent se déplacer et faire de l’exercice en fonction des caractéristiques propres à chaque race. Les villes doivent offrir des espaces adéquats pour le plaisir des chiens et de leurs maîtres. 

g) Ils ont besoin de jouer. Les maîtres doivent consacrer chaque jour du temps pour partager un moment et jouer avec leur animal de compagnie. 

h) Ils ont le droit et peuvent apprendre tout au long de leur vie. 

i) Ils ont le droit d’être acceptés et intégrés au sein de la société, aussi bien par d’autres maîtres que par des personnes qui n’ont pas d’animal. 

j) Les villes doivent permettre aux chiens et à leurs maîtres de pouvoir emprunter les transports en commun conformément à la libre circulation consacrée dans la Constitution française. 

 

Article 4º

Les chiens de travail ont le droit à une limite raisonnable d’heures et d’intensité de travail, à une alimentation adaptée et au repos. 

 

Article 5º 

a) L’animal de compagnie a le droit de bénéficier d’une durée de vie conforme à sa longévité naturelle. 

b) Si, pour des raisons de santé, l’euthanasie d’un animal de compagnie est nécessaire, elle devra être réalisée par un vétérinaire. L’animal devra être anesthésié et l’intervention devra être instantanée, indolore et sans stress. 

c) Tout acte impliquant la mort non nécessaire d’un animal de compagnie est un biocide, autrement dit, un crime contre la vie.