Les récompenses, la clé pour enseigner de nouveaux comportements


Les récompenses, la clé pour enseigner de nouveaux comportements

Les maîtres sont souvent confrontés au défi d’enseigner de nouveaux comportements à leur chien ou à leur chat, parfois par nécessité et parfois par simple divertissement. Le problème réside dans la manière de le faire. Par exemple, ¿comment peut-on apprendre à son animal à s’asseoir, à se coucher, à faire un pas en arrière ou à monter dans la voiture ? Il s’agit simplement de connaitre les techniques qui s’offrent à vous, choisir la plus adaptée et mettre la main a la pâte avec un plan d’entraînement clair, beaucoup de patience et de nombreuses récompenses.

Une technique très répandue parmi les maîtres est celle de l’appât ou du luring : on utilise un peu de nourriture ou un jouet pour attirer l’attention de l’animal et guider ses mouvements jusqu’à obtenir le comportement souhaité. La plupart des maîtres ont utilisé le luring pour apprendre à leur chien à s’asseoir, à se coucher ou à monter dans la voiture. Dans le cas de l’exercice visant à faire s’asseoir le chien, le propriétaire présente généralement un morceau de nourriture devant le museau du chien et lève la main au-dessus de la tête de l’animal. Pour ne pas perdre de vue la nourriture, le chien lève la tête, baisse son arrière-train et finit par s’asseoir. Lorsque le chien s’assoit ou adopte le comportement que vous souhaitez, vous le récompensez en lui donnant le morceau de viande que vous avez placé devant son museau.

L’aide de l’appât pour guider l’animal est uniquement utilisée lors de la première phase de l’entraînement. Lorsque vous avez réussi à obtenir du chien le comportement souhaité, il est très important que vous retiriez les aides et que vous répétiez le mouvement de la main sans l’appât. Pour faire asseoir le chien, le maître commence à bouger sa main vide au-dessus de la tête du chien et réalise le même mouvement. Si le chien s’assoit, il reçoit une récompense. Dans le cas contraire, le mouvement est répété avec l’appât et les aides sont retirées de manière plus progressive, en alternant les répétitions de l’exercice avec et sans appât. Certains maîtres considèrent le luring comme une manière de « soudoyer » l’animal et se plaignent du fait que le chien ne reproduise le comportement appris qu’en présence du jouet ou de la nourriture. Cela se produit généralement lorsque l’exercice n’est pas totalement terminé, c’est-à-dire lorsque le chien n’a pas appris à réaliser le comportement en réponse au seul mouvement de la main.

Avec cette technique, vous pouvez obtenir d’un animal qu’il adopte une position précise (comme s’asseoir, se coucher ou se lever), qu’il se place à un endroit précis (au pied du maître par exemple) ou qu’il réalise un mouvement précis (comme faire des tours sur lui-même, faire un huit autour de vos jambes, sauter un obstacle ou monter dans la voiture). Toutefois, le luring ne peut pas être utilisé pour obtenir d’autres comportements comme saisir un objet avec la bouche ou éteindre et allumer la lumière. Dans ces cas, d’autres techniques d’entraînement doivent être utilisées.

En résumé, la technique du luring est relativement facile à utiliser et permet d’obtenir rapidement des résultats satisfaisants, mais elle ne peut pas être utilisée pour tout type de comportement et il est très important de retirer progressivement les aides pour finaliser l’exercice.