Mon chat est gaucher


Mon chat est gaucher

Presque 90 % des gens utilisent de préférence leur main droite pour réaliser des tâches telles qu’écrire, tenir une fourchette ou se coiffer. Néanmoins, le fait d’avoir une main dominante n’est pas uniquement propre aux personnes : chez certains animaux, une préférence évidente à utiliser l’une des pattes avant a été observée. Le chat en fait partie.

Pour étudier la dominance de l’une des pattes chez les chats, les experts ont réalisé deux types de tests. Lors du premier test, le chat doit attraper un jouet suspendu au-dessus de sa tête ou qui s’éloigne en ligne droite sur le sol. Lors du deuxième test, le chat doit relever un défi plus complexe qui demande plus d’aptitudes de manipulation : il doit sortir un morceau de nourriture d’un récipient trop étroit pour l’attraper directement avec la gueule et doit utiliser ses pattes.

Dans les deux tests, la première patte utilisée par le chat est enregistrée. Avoir une patte dominante ne signifie pas utiliser exclusivement cette patte, mais qu’il est plus probable que le chat l’utilise plus que l’autre.

Pour essayer d’attraper le jouet en mouvement, les chats n’affichent généralement pas de préférence pour une patte en particulier, mais pour la tâche plus complexe consistant à sortir de la nourriture d’un récipient, une nette asymétrie de l’utilisation des pattes avant se révèle. Environ le même pourcentage de chats sont droitiers (de 46 à 50 % des chats, selon l’étude) que gauchers (de 44 à 47,6 %). Peu de chats sont ambidextres (de 2,4 à 10 %). En outre, les chattes semblent être davantage droitières et les mâles gauchers.

On ne sait pas si ce type de préférence comporte des avantages pour les chats, ni pourquoi il existe une différence liée au sexe, mais ce que l’on sait et qui a été également vérifié chez d’autres espèces, c’est que la préférence à utiliser une patte dépend de la complexité de la tâche à réaliser.

Nous vous invitons à faire cette expérience avec votre chat pour savoir s’il est comme vous, s’il utilise l’autre côté, ou si, exceptionnellement, il fait partie des rares chats utilisant leurs deux pattes avec la même habileté.