Pour de vrai ou pour de faux ?


Pour de vrai ou pour de faux ?

Il n’est pas toujours facile de savoir si votre animal veut jouer. Lorsqu’ils jouent, les chiens peuvent grogner, mordre, se ruer, se lancer à votre poursuite, saillir…, mais sans réelle intention de chasser, s’accoupler ou attaquer. Pour beaucoup de maîtres, la différence entre un véritable grognement et un grognement pour jouer est mince. Et dans certains cas, les chiens se trompent et peuvent passer du jeu à la bagarre.

Ne vous trompez pas sur les intentions de jouer des chiens : ils émettent généralement des signaux qui dissipent le “sérieux” de leur comportement. Coudes au sol, arrière-train relevé, expression détendue et attentive, bouche ouverte, aboiement aigu, queue en l’air et mouvements amples : c’est un signal familier pour beaucoup de maîtres que le chien utilise pour montrer qu’il veut jouer. Les chiens utilisent en général ce signal pour commencer à jouer ou en cas d’éventuel malentendu : lorsqu’ils jouent par exemple avec des chiens inconnus ou lors d’une action ambiguë comme lorsqu’ils s’élancent.

Faire de petits sauts avec les coudes fléchis ou s’approcher et s’éloigner brusquement du camarade de jeu sont d’autres signes qui traduisent une invitation au jeu.

Ces signaux aident le maître à distinguer le jeu de l’agression. Toutefois, leur absence n’implique pas que les chiens ne soient pas en train de jouer. Le cas échéant, d’autres aspects permettent de déterminer si l’action doit être interrompue : la présence de blessures, les tentatives répétées de l’un des chiens d’interrompre le jeu, des conduites qui n’invitent pas à poursuivre le jeu, un chien qui contrôle tous les mouvements de l’autre chien, peu de pauses dans le jeu avec une excitation croissante, des vocalisations qui passent d’aiguës à graves et menaçantes. Lorsque cela se produit ou en cas de doute, il est important d’intervenir pour séparer les animaux avant qu’une véritable agression ne se produise.