Haut

Avoir un chien n’est pas une mince affaire. Nos animaux ont en effet leur propre petit caractère et leurs besoins bien à eux. Pour cohabiter au mieux avec eux, des règles de base doivent donc être respectées et attribuées à chacun.

1. Choisir le bon chien

Choisir le canidé qui partagera votre vie est une étape vraiment très importante. S’adopter et s’apprivoiser mutuellement permettra de cohabiter convenablement et durablement ensemble. En plus, d’une race à l’autre, les chiens ont des caractères et des besoins bien spécifiques. Il ne suffit pas de sélectionner une « race coup de cœur » pour que votre relation se déroule paisiblement. Veillez à ce que vos caractères et surtout, vos énergies, soient compatibles : être une personne plutôt calme pratiquant peu de sport et vouloir adopter un Jack Russel - extrêmement énergique – est envisageable… mais pas nécessairement une bonne idée !

2. Se respecter mutuellement

Afin de garantir une cohabitation harmonieuse, le respect est indispensable. Ce dernier passe d’abord par l’apport de soins et d’amour du maître envers son chien… en effet, nourrir correctement son animal et lui prodiguer les soins nécessaires à son bien-être sont indéniablement la base pour tisser des liens avec lui. Le respect doit être mutuel, le chien doit considérer son possesseur comme le chef de la meute… par conséquent une hiérarchie doit être instaurée entre les deux parties. Le respect passe donc principalement par l’obéissance.

3. Se faire obéir

Lorsque le propriétaire aura instauré une hiérarchie entre son animal et lui, c’est l’obéissance qui devra prendre place. Pour une cohabitation heureuse avec son chien, il faut instaurer des règles précises telles que la propreté : une maison propre et saine sera source de bien-être pour tout le monde ! Toutefois, pour réussir à instaurer une relation de confiance qui mènera à une obéissance sans faille, il ne faut surtout pas négliger les récompenses et savoir utiliser les punitions à bon escient.

Attention, la punition - s’il y en a besoin - doit être une réponse à une mauvaise action qui vient de se produire. Le chien ne se souvient pas de ses actions passées et ne comprendra pas si vous le punissez pour une bêtise faite une heure auparavant.

4. Organiser l’espace de chacun

Comme nous, le chien aime avoir son espace personnel où il aura l’occasion d’être tranquille et de se reposer à l’écart. Le maître devra donc veiller à respecter l’espace de son chien, et inversement… ce dernier doit éviter d’avoir accès à certaines pièces de la maison comme la chambre ou la salle de bains. De plus, il ne faut pas oublier que nos animaux respectent nos heures de repos, faites donc de même avec eux !

5. Savoir communiquer avec son chien

Contrairement à nous, les animaux ne sont pas sensibles aux paroles, mais plutôt à la gestuelle ainsi qu’à l’intonation que nous prenons pour leur communiquer quelque chose. Par conséquent, il est important de prendre en compte leurs capacités et de s’adapter à eux en multipliant les mouvements pour se faire entendre. Par exemple, vous pouvez vous accroupir et frappez dans vos mains pour que votre chien vienne jouer avec vous. Par contre, lorsque vous souhaitez lui faire comprendre que vous êtes en colère, penchez-vous en avant au-dessus de lui en le fixant du regard avec une intonation plus forte que d’habitude et ce dernier comprendra aussitôt que ce qu’il a fait ne vous a pas convenu. La base d’une relation saine et stable avec un chien réside principalement dans la communication.

 

Pour améliorer votre complicité, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à toutes nos astuces pour rendre votre chien heureux !

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01