Haut

Yeux qui clignent, miaulements, queue qui remue… Savez-vous analyser tous les comportements de votre chat ? Pour parvenir à améliorer votre communication avec votre chat, suivez les conseils de Sandrine Otsmane, comportementaliste pour chien et chat  et éducateur canin.

Le regard

Lorsque votre félin cligne doucement des yeux, c’est qu’il vous envoie des signaux de communication. Les chats aiment beaucoup communiquer avec vous de la sorte, « n’hésitez pas à leur répondre de la même façon », conseille Sandrine Otsmane.  A l’inverse, un chat à la pupille dilatée est un chat qui a été surpris ou est dérangé par une odeur inconnue. Cela peut aussi signifier que le chat se met en alerte et est sur la défensive.

Les mordillements

Il arrive parfois que les chats qui ont été sevrés de manière précoce tiennent la main de leur maître dans la gueule quand ils s’endorment. Bien sûr, dans les apprentissages, il est important que votre boule de poils comprenne qu’il ne doit pas jouer avec la main ou le pied de l’humain, car cela peut être douloureux s’il les considère comme des proies. Enfin, il peut arriver que des chats mordent lorsqu’on les caresse. Il faut savoir que certains sujets peuvent ressentir une décharge électrique quand on les touche. « C’est imperceptible pour nous mais le chat ressent une douleur. Essayez d’être attentif au nombre de caresses que votre chat peut supporter, et retirez votre main avant qu’il ne vous envoie balader », explique la comportementaliste.

Les griffes

Lorsque votre chat plante délicatement ses griffes dans votre peau ce que l’on nomme couramment le patounage, ou dans un coussin alors que vous le caressez, c’est qu’il se sent bien. « Ce mouvement reproduit la tétée sur la mamelle. Mais contrairement aux idées reçues, le chat ne fait pas cela parce qu’il a été sevré de manière précoce », affirme la spécialiste. Au contraire, les chats qui ont un très bon contrôle de leurs griffes et de leur mâchoire sont des chats qui ont été sevrés correctement, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas été retirés avant l’âge de 3 mois. Il arrive aussi que le chat griffe son propriétaire parce qu’il le prend pour une proie : « le chat vit dans un contexte de plus en plus clos, comme les appartements, alors qu’il n’est pas adapté à cela, surtout les chats de type européens qui ne sont pas programmés génétiquement pour vivre en appartement. De ce fait, l’humain est la seule proie qu’il croise sur son passage ! ». Toutefois, il est important de ne pas généraliser car certains individus arriveront à s’adapter et d’autres non. L’apprentissage par la mère et la fratrie est irremplaçable !
 

Les miaulements

Peu d’études scientifiques portent sur ce sujet. On sait simplement que certains chats sont plus bavards que d’autres et répondent à leurs propriétaires pour s’exprimer, demander quelque chose, échanger. Le siamois par exemple est une race qui miaule beaucoup. Certains chats ronronnent quand ils sont heureux de retrouver leur maître ou un autre animal ami. Le miaulement permet également au chat de communiquer avec les autres espèces. « Parfois, il y a aussi des miaulements qui ressemblent à des plaintes, et peuvent être signes de douleur. Cela doit alerter le possesseur, d’autant plus si le chat se lèche frénétiquement, tourne, devient malpropre, ou tout autre changement de comportements », affirme Sandrine Ostmane.

La marche en crabe

Il n’est pas rare qu’un chat surpris se mette à marcher en crabe : il prend cette position pour impressionner et se montrer plus gros qu’il n’est.
 

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01