Haut

Si l'on s'émerveille toujours du pelage parfaitement entretenu de notre chat, cela peut malheureusement entraîner de fâcheuses conséquences avec une accumulation de poils dans son estomac. D'où vient ce phénomène, et comment le guérir et le prévenir ? On vous dit tout !

On le sait, le chat est coquet et aime prendre soin de sa petite personne ! Pas un jour ne passe sans que votre chat ne se pose quelques instants – ou parfois même un bon moment – pour se faire un brin de toilette, et vous avez toujours admiré son poil sain et brillant. Ces instants privilégiés lui permettent non seulement d'être propre mais aussi de se détendre et de réguler sa température en humidifiant son poil. Impossible donc de l'en priver ! Seulement voilà, cette hygiène irréprochable et ces moments de détente peuvent parfois lui créer des problèmes de santé.

1. Pourquoi ces boules de poils ?

En passant sa langue râpeuse sur son pelage, votre chat se débarrasse des poils morts qui se sont accumulés, et il n'a pas d'autres choix que de les avaler. Ces poils passent alors dans le système digestif où ils ne subissent pas une grande transformation, et atterrissent dans l'estomac et l'intestin où ils peuvent former des boules s'ils ne sont pas expulsés dans les selles.


2. Les problèmes liés aux boules de poils

Ces boules de poils agglomérés vont gêner la digestion de votre chat et peuvent provoquer de multiples problèmes, plus ou moins graves, pour votre animal de compagnie :

– La régurgitation : c'est l'un des seuls moyens pour votre chat d'éliminer ces poils encombrants, et si elle reste occasionnelle, elle ne doit pas inquiéter. Avec un râle que l'on confond parfois avec une toux un peu grasse, il évacue une boule de poils qui prend alors la forme d'un tube en passant par son œsophage étroit.
– Le vomissement : des régurgitations répétées peuvent dérégler son système digestif et entraîner des vomissements fréquents.
– Le manque d'appétit : votre chat peut aussi dans certains cas perdre l'appétit et rapidement s'amaigrir.
– La constipation : le système digestif étant perturbé, il peut aussi souffrir de constipation qui peut aller dans les cas les plus graves jusqu'à l'occlusion intestinale. Celle-ci nécessitera une intervention chirurgicale si les boules de poils ont une taille trop importante. N'attendez donc pas pour consulter votre vétérinaire si vous remarquez que votre chat ne va plus à la selle ou si son ventre paraît plus gonflé que d'ordinaire.
 

3. Les solutions

Heureusement, plusieurs solutions existent pour lutter contre la formation de ces boules de poils et prévenir ainsi tous ces problèmes :

– Le brossage : voilà une excuse parfaite pour profiter d'une pause câlins avec votre chat ! En le brossant quotidiennement, vous l'aiderez à éliminer ses poils qui tombent et lui éviterez ainsi de les avaler, tout en lui procurant un pur moment de plaisir.
– L'herbe à chat : conseillée pour les chats qui restent principalement à l'intérieur d'une habitation, l'herbe à chat, comme l'avoine, l'orge ou le cyperus zumula, aidera votre félin préféré à la régurgitation des poils accumulés et indigestes.
– La distraction : si votre chat a une tendance un peu maniaque au toilettage, n'hésitez pas à distraire son attention – lorsque vous le pouvez, bien entendu ! – et à lui proposer un jeu ou quelques caresses.
– L'alimentation : pour prévenir la formation de ces boules de poils mais aussi en faciliter l'expulsion, rien de mieux que des croquettes qui agiront à chaque repas, comme par exemple les ultima Boules de Poils. Grâce à leur composition riche en fibres végétales et extrait de malt, elles limiteront la constitution de ces boules, et leur apport en fibres insolubles contribuera quant à lui à un meilleur transit intestinal.

http://www.affinity-petcare.com/ultima/fr/chat/aliment-sec/boules-de-poils

4. Quels chats sont concernés ?

Les chats à poils longs comme les Persans, les Chinchillas ou encore les Sacrés de Birmanie sont évidemment particulièrement concernés par ce problème, tout comme les chats âgés à cause de leur système digestif plus lent et plus fragile.
Une surveillance régulière sera néanmoins la bienvenue pour tous les chats, surtout au moment des mues au printemps et à l'automne, lorsque votre animal perd ses poils de manière plus conséquente.
 

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01