Haut

La communication est la base d’une relation saine, stable et équilibrée avec son chien. Et si les animaux ne parlent pas, ce n’est pas pour autant qu’ils ne communiquent pas… bien au contraire !

Communication orale
Il n’est pas nécessaire d’apprendre à parler « chien » pour pouvoir communiquer avec son chien ! Inutile de vous mettre à aboyer ou même de lui parler comme à un bébé. « Parler chien », c’est avant tout parler « humain ». D’après une récente étude menée par les chercheurs de l’Université Hungary’s Eötvös Loránd University, les chiens sont tout à fait à même de comprendre ce que nous disons. Si nous savions déjà qu’ils étaient capables d’assimiler un certain nombre de mots – correspondant généralement à des ordres (« assis », « couché », « laisse ») ou à des mots-clés tels que « croquettes », ou « promenade » - cette étude a révélé qu’ils sont également capables de reconnaître nos intonations. Plus précisément, l’hémisphère gauche de leur cerveau reconnaît les mots tandis que l’hémisphère droit s’active selon nos intonations. Exactement comme l’être humain !
Autrement dit, si vous dites à votre chien « c’est bien, bon chienchien » sur un ton énervé, il pourra être assez déboussolé. Pour lui, les mots doivent être accompagnés de la bonne intonation. Dans le cas présent, puisqu’il s’agit de le féliciter, il faudra donc prendre une voix enjouée, voire aigüe, comme celle qu’ont les chiens contents. A contrario, une voix grave est signe de mécontentement, voire de menace.

Langage corporel
Le langage corporel est également très important. On sous-estime son pouvoir, et pourtant… il accompagne réellement nos mots et nos intonations. Il est d’ailleurs indispensable pour pouvoir communiquer avec les chiens sourds !

Mais pas seulement : tous les chiens, et notamment les chiots, ont besoin d’entendre, mais aussi de voir leurs maîtres qui leur parlent. En effet, lorsque l’on enseigne un ordre à son chien, il faut généralement accompagner le mot-clé à une gestuelle : ainsi, pour apprendre à son chien à s’asseoir, il faut lui dire « Max, assis », en pointant son doigt au-dessus de sa tête et en reculant sa main vers l’arrière. Pour lui apprendre à se coucher, il faut lui dire « Max, couché », en descendant sa main de sa truffe jusqu’au sol.
Mais au-delà des ordres, le langage corporel permet de nouer une vraie relation avec son chien. Cela passe par des témoignages d'amour, des caresses, des gestes doux plutôt que violents ou nerveux. Enfin, les expressions de votre visage sont un repère pour votre chien : grâce à celles-ci, il voit tout de suite dans quel état d’esprit vous vous trouvez. Impossible de mentir à un chien.

Pour améliorer votre complicité, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à toutes nos astuces pour rendre votre chien heureux !

A lire sur le même thème : 10 illustrations qui prouvent que votre chien est heureux

 

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01