Haut

Pour être en forme, un chien a besoin d’une nourriture équilibrée et adaptée aux besoins de sa race et de son âge. Voici ce qu’il vous faut savoir pour lui garantir une hygiène de vie des plus optimales.
Jusqu’à l’âge 6 semaines, âge auquel le chiot sera en mesure de se débrouiller seul, il va téter sa mère dans le but de se nourrir du lait maternel. Puis poussé par sa génitrice qui produira moins de lait et ses besoins évoluant, il se dirigera de vers une alimentation plus consistante.


Nourrir son chien en fonction de son âge et de son activité
Pour qu’il grandisse et se développe bien, il est donc nécessaire de lui fournir – une fois sevré - une alimentation de bonne qualité, riche en protéines, glucides, vitamines et calcium. Et pour cause, c’est entre les âges de deux et six mois que sa croissance est la plus rapide. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que tous les chiens n’atteignent pas l’âge adulte au même moment. Les animaux de petite taille sont en effet considérés comme l’étant entre 9 et 12 mois, ceux de moyenne taille entre 12 et 18 mois et ceux de grande taille aux alentours de 24 mois.
Aussi, il est recommandé d’adapter l’alimentation de son chien en fonction de son âge et de son activité : plus jeune, il sera plus actif et aura besoin de manger des aliments plus énergétiques en plus grande quantité. En grandissant, il aura tendance à se poser davantage et donc à nécessiter, certes des apports moindres, mais aussi et surtout une nourriture plus riche en fibres afin de faciliter sa digestion.

Nourrir son chien en fonction de son poids, de sa taille et de sa condition
L’âge et l’activité ne sont pas les seuls critères importants à prendre en compte lorsqu’il s’agit de nourrir son chien. Il faut savoir que les quantités à fournir dépendent du poids et de la taille de l’animal. Un grand chien a un estomac plus grand et des besoins plus importants qu’un chien plus petit.
Par ailleurs, un chien castré ou peu actif n’a pas les mêmes besoins qu’un animal entier : ayant tendance à faire de l’embonpoint puisque moins aventurier, il risque des soucis de surpoids. Aussi, il est recommandé – pour son bien-être et sa santé – de lui offrir une alimentation allégée, pauvre en graisses et riche en fibres et protéines.

Croquettes, pâtée ou rations ménagères ?
Avec quoi nourrir son chien ? Que l’alimentation soit solide ou humide, sachez qu’elle reste équilibrée et participe à la bonne santé de votre animal. Donc croquettes ou pâtée, c’est à vous de choisir en fonction des goûts et besoins de votre chien. Partez simplement du principe que les croquettes ont un effet brosse à dents indéniable puisqu’en les mâchant, le chien va lutter contre la plaque dentaire ; la pâtée quant à elle est plus ragoutante et déshydrate moins celui qui la mange en raison de son humidité.
Autre option, nourrir soi-même son chien. Si l’idée de cuisiner pour son animal peut paraître séduisante, il vaut mieux que vous songiez avant tout à rencontrer un vétérinaire pour vous assurer de lui mitonner des repas équilibrés. Pour être en forme, celui-ci a en effet besoin d’une alimentation saine, sans trop de glucides et lipides, mais riche en protéines, fibres, vitamines et acides gras. Il ne doit pas y avoir de hasard.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre rubrique consacrée au bonheur des chiens!

A lire sur le même thème : Pourquoi la pratique d’un sport est-elle primordiale pour le bien-être du chien?
 

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01