Haut

La ronronthérapie, vous pensiez que ce n’était pas sérieux ? Nous allons vous prouver le contraire. La présence d’un chat à vos côtés vous apporte de nombreux bienfaits, et c’est prouvé.

Vous jugez la présence de votre chat réconfortante ? C’est tout à fait normal. La « ronronthérapie » est un terme inventé par le Dr Gauchet, vétérinaire à Toulouse. Ce dernier affirme que le ronronnement du chat « apaise », et agit comme « un médicament sans effets secondaires ». Voici la liste de ses bienfaits. 

1. Le ronronnement est un puissant anti-stress.

Caresser un chat nous permettrait de nous détendre, de baisser notre fréquence cardiaque et notre tension artérielle. "Quand l'organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique", explique le vétérinaire toulousain. Le ronronnement est effectivement un signal d’apaisement émis par le chat.

2. Le chat nous rend plus positifs.

Lorsque nous caressons un félin, nos terminaisons nerveuses situées au ras de la peau reçoivent des fréquences basses, entre 20 et 50 hertz. Cela a pour effet de déclencher chez nous des pensées positives et un maximum de bien-être.

3. Le chat nous aide à lutter contre les insomnies.

Cela est fort logique puisque sa présence nous détend et calme nos battements de cœur et notre respiration.

4. Le chat augmente nos défenses immunitaires.

Plusieurs études ont fréquemment démontré que les enfants qui avaient des animaux de compagnie étaient moins sujets aux allergies et maladies d’origine virales. Une étude présentée en 2003 à Glasgow lors de la 10ème Conférence Internationale sur les Relations entre l’Homme et l’Animal démontrait aussi que les possesseurs d’animaux se rendaient 15 à 20% moins souvent chez leur médecin généraliste.

5. Le chat peut compenser un manque affectif.

Certains sujets sont extrêmement affectueux et demandeurs de câlins, ce qui peut permettre de combler un certain manque chez les personnes souffrant de solitude. Il n’est d’ailleurs pas rare que l’on en retrouve dans les maisons de retraite ou même dans certains hôpitaux.

6. Le ronronnement du chat nous permettrait de cicatriser plus vite.

« Les vibrations émises par le ronronnement ont d'ailleurs été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse", explique Véronique Aiache, auteure de La ronronthérapie aux éditions Trédaniel.

Alors, n’attendez plus pour craquer : avoir un chat, c’est bon pour la santé !

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01