Haut

Il n’est pas rare de rencontrer des enfants en adoration devant leurs animaux de compagnie. La relation est parfois si forte qu’elle surpasserait même celle d’une fratrie, et c’est la science qui le dit!

Nous le savons depuis déjà un bon moment : les animaux aident les enfants à se développer. En plus de leur éviter parfois des allergies, les animaux «écoutent» les petits et son réceptifs à leurs paroles. Cette relation exceptionnelle entre les enfants et les animaux a donc été étudiée en 2017 par les chercheurs de l’Université de Cambridge, qui en ressortent des résultats très intéressants…

L’objectif précis de l’étude était le suivant: les chercheurs voulaient tester la solidité de ces relations par rapport à d’autres liens familiaux proches. Des enfants de 12 ans, issus de 77 familles, ont donc répondu à une série de questions. Plusieurs données ont été étudiées: les sexes des enfants, les types d’animaux de compagnie, et enfin les relations entre frères et sœurs comparées aux relations avec les animaux.

Les chiens, meilleurs confidents toute catégorie confondue

Tout d’abord, les petits possesseurs de chiens ont déclaré avoir une relation plus forte avec Max que les possesseurs d’autres types d’animaux. Les filles auraient quant à elles des relations plus riches que les garçons avec leurs boules de poils. En revanche, la plupart des enfants s’est accordée sur une plus forte relation entretenue avec leurs animaux qu’avec leurs frères et sœurs. Et ils avouaient surtout plus de satisfaction et moins de conflits avec leurs chiens et chats… Ce qui n’est finalement pas étonnant!

 

Même si les animaux ne répondent pas, les enfants se confient à eux

Les chercheurs ont commenté ces résultats: «Même si les animaux de compagnie peuvent ne pas comprendre entièrement ou répondre verbalement, les enfants se confient tout autant à leurs animaux qu’à leurs frères et sœurs. Le fait que les animaux ne puissent pas comprendre ou parler en retour peut même être un avantage, car cela signifie qu’ils sont impartiaux et neutres». Parfait donc pour rassurer un petit en quête de réconfort.

Matt Cassels, qui a dirigé ces recherches, a également prouvé grâce à cette étude que les enfants qui avaient des relations plus fortes avec leurs compagnons à quatre pattes étaient plus sociables et partageaient, aidaient et coopéraient plus avec les autres. 

Contactez-nous
Appelez-nous au 08 00 90 11 01