Constipation chez le chat : caractéristiques et facteurs de risque

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Constipation chez le chat : caractéristiques et facteurs de risque

La constipation est un trouble de l'appareil digestif qui touche les chats âgés. Dans cet article nous vous proposons d'aborder les caractéristiques de la constipation chez le chat et de nous pencher sur une étude dans laquelle ont été identifiés les facteurs de risque de ce trouble.

Médecine et soins vétérinaires


Constipation chez le chat : à quoi est-elle due ?

La constipation est l'élimination de selles sèches et dures, associée à une réduction des mouvements intestinaux et à un effort accru à la défécation. En cas de suspicion de constipation, il est important de recueillir des informations sur le comportement urinaire de l'animal ; les difficultés à uriner peuvent en effet être confondues avec des difficultés à la défécation, notamment chez les chats qui souffrent d'obstruction du bas appareil urinaire. Les troubles précédant la défécation sont généralement associés à des obstructions ou à des anomalies fonctionnelles provoquant la constipation. En revanche, les difficultés rencontrées pendant la défécation ou qui persistent une fois le processus terminé sont souvent associées à une diarrhée ou à des troubles inflammatoires du côlon et/ou du rectum1.

Rapport: Obésité et surpoids chez les chats - Comment combattre la maladie

Parfois, le patient constipé est emmené en consultation pour une diarrhée, car les propriétaires pensent que la petite quantité de liquide et de matière fécale qui accompagne le bol fécal situé dans le côlon ou le rectum est une forme de diarrhée1.

Dans une étude récemment publiée, une équipe cherchait à identifier les facteurs de risque, les antécédents cliniques, les examens cliniques et les résultats cliniques et pathologiques chez des chats admis aux urgences vétérinaires pour un problème de constipation2.

L'étude des dossiers médicaux des animaux a permis d'identifier 189 chats admis au service des urgences d'un centre hospitalier universitaire vétérinaire pour constipation ou constipation opiniâtre entre le 1er janvier 2011 et le 31 juillet 2017. Des données sur l'admission, les antécédents médicaux, l'examen clinique et les résultats cliniques et pathologiques, ainsi que les données relatives au traitement utilisé ont été recueillies. Afin d'établir une comparaison, les données de 99 autres chats admis dans le même service pour d'autres motifs ont été utilisées pour l'étude2.

constipation chez le chat

Les variables de traitement analysées comprenaient le lavement, l'administration d'un fluide intraveineux ou sous-cutané ou l'usage de lactulose par voie orale. L'efficacité du traitement a été évaluée sur la base des commentaires consignés dans les rapports médicaux, si un processus de défécation avait été signalé après l'administration d'un lavement au service des urgences, par exemple2.

Lors de l'analyse des 189 chats de la cohorte, il a été constaté que le sexe n'était pas un facteur de risque de constipation chez le chat. Il a également été rapporté que les chats constipés étaient significativement plus âgés que les chats du groupe témoin (10 ans contre 6 ans en moyenne, p < 0,0001). De même, le score des chats constipés à l'Indice de condition corporelle ICC était significativement plus élevé que celui des chats du groupe témoin (6 contre 5 en moyenne respectivement, p = 0,0004)2.

L'augmentation du risque lié à l'âge correspond, en principe, à une augmentation de l'incidence d'autres comorbidités pouvant entraîner une constipation parmi lesquelles figurent le diabète, l'arthrite, la maladie rénale chronique et d'autres maladies systémiques. Lors de l'analyse par régression logistique multiple, les valeurs de l'âge et de l'ICC sont toutefois restées significatives, ce qui suppose que ces facteurs sont associés de manière indépendante à la constipation2.

Rapport: Obésité et surpoids chez les chats - Comment combattre la maladie

En outre, cette étude a permis de constater que les chats atteints de maladie rénale chronique ou ayant eu des épisodes de constipation antérieurs présentaient également un risque accru de constipation (p = 0,0046 et p < 0,0001 respectivement)2.

Même si l'incidence du mégacôlon chez le chat n'est pas mentionnée dans cette étude, il convient de garder à l'esprit que cette distension persistante et irréversible du diamètre du côlon est une des principales causes de constipation chronique chez le chat et qu'elle peut être idiopathique2.

En conclusion, selon cette étude, la constipation est une cause significative de morbidité chez le chat et un motif relativement courant d'admission au service des urgences. Par ailleurs, les auteurs de l'étude rapportent que l'âge, l'obésité, des problèmes de constipation antérieurs ou la maladie rénale chronique sont des facteurs de risque de la constipation chez le chat2.

New call-to-action

Références bibliographiques :
1. Dossin O. (2008). Diagnostic tools. In Steiner J.M. (ed). Small Animal Gastroenterology. p 3-110. Schlütersche Verlagsgesellschaft.
2. Benjamin S.E. & Drobatz K.J. (2020). Retrospective evaluation of risk factors and treatment outcome predictors in cats presenting to the emergency room for constipation. Journal of Feline Medicine and Surgery, 22(2), p. 153–160.
Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire