Interventions MEMO traitement de la cystite idiopathique féline

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Interventions MEMO pour le traitement de la cystite idiopathique féline

L'identification de la cause concrète à l'origine d'une maladie du bas appareil urinaire félin (MBAUF) est une condition sine qua non à la mise en place d'un traitement optimum. Mais outre le traitement conventionnel, il est important de recourir à un traitement diététique et de modifier l'environnement du chat afin de diminuer son stress, notamment dans les cas de cystite idiopathique féline.

Médecine et soins vétérinaires

Dans nos articles précédents sur les maladies du bas appareil urinaire félin, nous nous penchions sur les calculs de struvite et les calculs d'oxalate.

Dans cet article, nous nous intéresserons plus particulièrement à la stratégie de modification environnementale proposée dans les interventions MEMO (modification environnementale multimodale) et destinée au contrôle de la cystite idiopathique féline.

↓Téléchargez gratuitement ici↓  Rapport sur les maladies du système urinaire féline

Influence de l'environnement sur la santé du chat

Les chats sont ultrasensibles aux changements intervenant dans leur environnement. Un chat en situation d'inconfort ou de malaise sera plus vulnérable aux maladies urinaires. Plus le chat est à l'aise dans son environnement, moins il sera stressé et mieux il se portera sur le plan physique et émotionnel.

Comme abordé précédemment, le stress compte parmi les principaux facteurs de risque de la cystite idiopathique féline. On comprendra dès lors l'importance des interventions axées sur l'environnement dont l'objectif est de réduire le stress des chats sujets aux troubles urinaires.

cystite idiopathique féline

Les interventions MEMO cherchent à modifier l'environnement du chat par des stratégies simples visant à diminuer son niveau de stress. Ces changements mineurs diminuent le risque que le chat ne développe des pathologies telles que la cystite idiopathique féline.

Les interventions MEMO

Voici les principales interventions MEMO qui peuvent contribuer à prévenir la cystite idiopathique féline :

1. Prévoir au moins un espace de repos en hauteur. Il est préférable de choisir un lieu tranquille et isolé, à l'abri d'éventuels courants d'air.

2. Tous les chats ont besoin d'un griffoir. Les jouets sont également très importants ; ils permettent aux chats de satisfaire leur instinct de prédateur. Pour stimuler le chat avec des nouveautés sans avoir à acheter de nouveaux jouets chaque semaine, il est conseillé d'alterner régulièrement les jouets.

3. Nourriture et eau fraîche. Le chat a besoin de disposer de sa propre gamelle de nourriture et de plusieurs bols d'eau. L'eau doit toujours être fraîche ; il faut donc la renouveler régulièrement. Toutes les gamelles doivent être placées dans des lieux tranquilles, à l'écart des autres animaux et de sa litière.

4. Litière propre. Le foyer doit prévoir une litière propre pour chacun de ses chats, et une litière supplémentaire. Elles doivent être placées dans des endroits calmes. Elles doivent être vidées quotidiennement et nettoyées en profondeur chaque semaine.

5. Contact social. Le chat doit pouvoir décider s'il a envie de jouer ou non avec d'autres animaux ou avec le propriétaire. Les fenêtres peuvent lui servir de refuge et lui permettre d'éviter de jouer avec d'autres animaux à l'extérieur.

6. Cachettes et échappatoires : c'est une mesure essentielle pour offrir une liberté totale au chat. Il doit pouvoir grimper et explorer à sa guise. Il est également important qu'il dispose d'endroits où se cacher.

New call-to-action

Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire