Dermatite chez le chat : causes possibles de la dermatite miliaire féline

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Dermatite chez le chat : causes possibles de la dermatite miliaire féline

Chez le chat, la dermatite miliaire se traduit par un tableau clinique cutané d'origine multifactorielle. Outre les formes dues à des réactions d'hypersensibilité aux allergènes environnementaux, cette pathologie peut être associée à différentes ectoparasitoses, infections ou réactions auto-immunes. Ces facteurs doivent donc être pris en considération au moment de déterminer le traitement pour l'animal. 

Médecine et soins vétérinaires

Guide Dermatite Atopique Canine : Téléchargez gratuitement ici

Caractéristiques de la dermatite miliaire

Parmi les troubles qui se traduisent par un prurit chez le chat, on distingue quatre profils cliniques selon les zones affectées et la gravité des symptômes. Ces profils sont les suivants :

  • la dermatite faciale et du cou
  • la dermatite miliaire
  • les plaques éosinophiliques
  • l'alopécie bilatérale symétrique auto-induite

La dermatite miliaire se caractérise par la présence de multiples papules érythémateuses couvertes de croûtes adhérentes brunes ou noires, de taille variable, dues à une réaction d'hypersensibilité. Ces papules se concentrent généralement dans la zone dorsale sacro-lombaire, dans la partie caudo-médiale des cuisses et dans le cou1, même si elles peuvent également apparaître sur tout le corps de l'animal.

Les papules constituent la lésion primaire qui, en provoquant un prurit d'intensité variable, peut évoluer vers des lésions secondaires dues au traumatisme auto-induit par l'animal, sous la forme d'une alopécie ou de plaies par exemple.

dermatite chat

Classification des causes de la dermatite miliaire

Parmi les causes de la dermatite miliaire féline, ni la race, ni l'âge, ni le sexe de l'animal ne semblent prédisposer à ce profil cutané.

L'allergie est considérée comme la principale cause de ce tableau clinique, bien qu'il existe d'autres troubles susceptibles de déclencher une dermatite miliaire chez le chat. Il est donc important de procéder à un diagnostic différentiel afin de trouver l'élément déclencheur, car si l'origine du problème n'est pas éliminée, les symptômes continueront à réapparaître.

L'une des causes de la dermatite miliaire est l'allergie aux ectoparasites ; à savoir les puces, dont la piqûre provoque une dermatite par allergie aux piqûres de puce (DAPP) – en particulier dans la région sacro-lombaire du chat – ou les moustiques, à l'origine d'une forme saisonnière, au printemps et en été. Dans le cas de ces deux ectoparasitoses, le pronostic est favorable, le traitement reposant sur l'éradication des œufs, des larves et des parasites adultes, et l'administration de corticoïdes afin de limiter le prurit.

Guide Dermatite Atopique Canine : Téléchargez gratuitement ici

Parmi les autres types d'allergies, on citera celles liées à l'alimentation, dont les lésions, très variables, se résorbent facilement par le biais d'un régime équilibré ne contenant pas l'ingrédient allergène, et les allergies à certains allergènes environnementaux, de nature saisonnière ou permanente.

La dermatite miliaire apparaît également dans un contexte d'infections généralisées, qu'elles soient provoquées par des champignons et donnent lieu à une dermatophytose, ou par d'autres agents pathogènes déclenchant une pyodermite superficielle.

Certaines des parasitoses qui induisent une dermatite miliaire chez le chat ne sont pas dues à une réaction allergique au parasite, mais à une action mécanique directe du parasite sur la peau de l'animal. Parmi ces parasitoses, on trouve celles provoquées par les acariens responsables de différentes formes de gale :

  • la gale notoédrique, provoquée par Notoedres cati, qui prend naissance à la pointe des oreilles ;
  • la gale otodectique (également appelée gale des oreilles ou gale auriculaire), provoquée par l'acarien Octodectes cynotis ;
  • la gale démodécique, provoquée par Demodex cati et qui ne génère pas de prurit et
  • la cheylétiellose, déclenchée par l'espèce Cheyletiella, qui donne un aspect squameux au pelage de l'animal.

La parasitose provoquée par les poux peut occasionner une pédiculose, qui se traduira par une dermatite miliaire, une séborrhée et une alopécie. 

N'oublions pas non plus que certaines maladies auto-immunes peuvent également être à l'origine de ce profil cutané, en particulier le pemphigus foliacé. Il s'agit généralement d'une affection à caractère idiopathique, bien qu'elle puisse également être déclenchée par certains médicaments tels que la pénicilline. Pour atténuer ce trouble, il est nécessaire de recourir à un traitement à base de médicaments immunosuppresseurs.

Conclusion

Bien qu'il soit important de garder à l'esprit que les allergies sont la principale cause de dermatite miliaire chez le chat, il existe un très grand nombre de maladies susceptibles de provoquer ce trouble cutané. Il est important de réaliser une anamnèse approfondie et un examen clinique exhaustif afin de déterminer un diagnostic spécifique et d'éliminer l'agent responsable de l'affection.

Guide Dermatite Atopique Canine : Téléchargez gratuitement ici

1 PATERSON S. ENFERMEDADES CUTÁNEAS MISCELÁNEAS EN EL GATO. IN : PATERSON S. MANUAL DE ENFERMEDADES DE LA PIEL EN PERROS Y GATOS (« DIVERSES MALADIES CUTANÉES CHEZ LE CHAT » IN « MANUEL DES MALADIES DE PEAU CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT »). ED. INTERMÉDICA; 2009. P. 335-349
Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire