Gale sarcoptique chien : le réflexe audito-podal comme diagnostic

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Gale sarcoptique chez le chien : le réflexe audito-podal comme diagnostic

La gale sarcoptique chez le chien est une maladie parasitaire causée par l'acarien Sarcoptes scabiei var. canis. Elle se présente sous la forme d'une dermatite prurigineuse intense pouvant entraîner des réactions d'hypersensibilité de type I, III et IV chez le chien.

Médecine et soins vétérinaires

Découvrez d'autres façons de contribuer à l'immunité des chiots [Téléchargez le guide gratuitement]

Qu'est-ce que la gale sarcoptique ?

La gale sarcoptique chez le chien est une maladie parasitaire causée par l'acarien Sarcoptes scabiei var. canis. Elle se présente sous la forme d'une dermatite prurigineuse intense pouvant entraîner des réactions d'hypersensibilité de type I, III et IV chez le chien. Dans de nombreux cas, un petit nombre d'acariens provoque un prurit extrême, si bien que l'on soupçonne la réaction d'hypersensibilité d'être la cause directe du tableau clinique.

L'acarien de la famille des sarcoptes mesure 200 à 400 micromètres et seule la paire de pattes avant, surmontée de longs pédoncules non articulés terminés par des ventouses, est visible. Ils se nourrissent de peaux mortes situées à la surface de l'épiderme pendant une majeure partie de leur vie, qui dure entre 12 et 15 jours. Par ailleurs, les femelles gravides creusent des galeries dans la couche cornée pour y déposer leurs œufs. Après l'éclosion, les larves remontent à la surface.

Ce parasite se transmet de chien à chien par contact direct. ll contaminera l'homme en de très rares occasions et seulement de manière temporaire. L'animal infesté se gratte intensément. Il lèche et mord également les zones les plus touchées, généralement situées autour des oreilles et des yeux ou aux abords de l'aine et des coudes.

Gale sarcoptique chez le chien : le réflexe audito-podal comme diagnostic

Diagnostic de la gale sarcoptique chien

Le diagnostic peut être complexe, car le nombre d'acariens présents est souvent très faible par rapport à la réaction prurigineuse observée. L'observation directe de l'acarien par raclage cutané peut donc être difficile. En outre, les signes cliniques peuvent être masqués par d'autres traitements anti-prurigineux déjà appliqués.

Pour effectuer correctement le prélèvement par raclage, il convient de choisir au moins 5 zones différentes où se trouvent les lésions les plus récentes. Il est également important de garder à l'esprit que, même en présence de l'acarien, le taux de prélèvements négatifs peut aller jusqu'à 75 %. Par conséquent, un résultat négatif n'exclut en aucun cas la maladie.

Il est également possible de procéder à un test sérologique ELISA pour détecter les IgG dirigés contre les sarcoptes, mais, dans ce cas, l'animal doit avoir la gale depuis au moins 3 à 4 semaines pour que les anticorps soient détectables. C'est pourquoi ce test est plus efficace à des fins de suivi du patient, une fois le traitement entamé.

En cas de suspicion clinique et même si les analyses ne le confirment pas, il est parfois nécessaire de procéder à une tentative de traitement en utilisant un produit acaricide de référence qui cible les sarcoptes.

Découvrez d'autres façons de contribuer à l'immunité des chiots [Téléchargez le guide gratuitement]

Valeur diagnostique du réflexe audito-podal

On utilise souvent le réflexe de grattage de l'oreille, ou réflexe audito-podal, comme une méthode d'aide au diagnostic de la gale sarcoptique. Des médecins australiens ont mené une étude (1) pour évaluer la valeur diagnostique de ce test. Ils ont analysé l'activation du réflexe chez 588 chiens présentant une maladie cutanée, en leur frottant vigoureusement la base de l'oreille pendant 5 secondes. Le réflexe est considéré comme positif s'il déclenche chez l'animal une réaction de grattage avec la patte située du côté atteint.

Valeur prédictive positive : 0,57             Valeur prédictive négative : 0,98

Après avoir étudié la réponse de ces chiens au stimulus et confirmé le diagnostic final par d'autres techniques, les chercheurs ont observé un réflexe positif chez 82 % des chiens atteints de gale sarcoptique contre seulement 6,2 % chez les individus présentant d'autres affections cutanées. Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont conclu que le test était spécifique à 93,8 % et sensible à 81,8 %. On considère par conséquent que l'activation du réflexe audito-podal est un outil utile compte tenu de la complexité du diagnostic de cette maladie.

Traitement de la gale sarcoptique chez le chien

Le traitement doit être administré au patient, ainsi qu'à tous les animaux du foyer. On utilise généralement des acaricides, bien que les produits acaricides destinés au traitement des tiques et des puces n'offrent qu'un résultat partiel.

Actuellement, les traitements indiqués sont des solutions spot-on (pipettes) à base de sélamectine ou de moxidectine-imidaclopride, selon les indications du fabricant.

Enfin, le traitement de l'environnement n'est généralement nécessaire que dans les structures animalières (élevages, refuges, chenils) bien qu'il soit fortement recommandé de procéder à un nettoyage en profondeur des lits, brosses, tapis et autres surfaces pouvant abriter l'acarien, afin d'éviter toute nouvelle infestation.

Une alimentation adaptée aidera également le patient canin à restaurer plus rapidement sa barrière protectrice cutanée. La vidéo suivante vous permettra de comprendre comment.

New call-to-action

(1) MUELLER, R.S.; BETTENAY, S.V.; SHIPSTONE, M. VALUE OF THE PINNAL-PEDAL REFLEX IN THE DIAGNOSIS OF CANINE SCABIES. VET. REC. VOL.148 Nº 20 P.621-623 (2001)
Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire