Psychologie canine: avantages de l'établissement d'une hiérarchie

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Psychologie canine : avantages de l'établissement d'une hiérarchie et mise en application

Les chiens sont des animaux pour lesquels les liens familiaux jouent un rôle dans l'organisation sociale, au sein de laquelle se trouvent les humains. Un dressage précoce et la mise en place d'une structure sociale sont nécessaires pour garantir la bonne croissance et le bon développement de l'animal. Or la psychologie canine en est la clé.

Lien personnes et animaux de compagnie


Découvrez d'autres façons de contribuer à l'immunité des chiots [Téléchargez le guide gratuitement]

Comportement social du chien

La phase qui s'étend des trois aux douze premières semaines de vie du chiot correspond à ce que l'on appelle la période de socialisation. Pendant cette période, le chien développe des réflexes comportementaux qui découlent d'une grande capacité à observer l'environnement et des ressources dont il dispose pour affronter les relations sociales primaires avec ses congénères et les autres animaux, parmi lesquels figurent les humains1.

Au cours de ce processus, le chien montre des signes de socialisation : par exemple, il remue la queue, lève la patte ou grogne dans le jeu. L'animal a besoin d'établir un comportement social qui inclut des liens hiérarchiques déterminés au sein de la famille.

Dans cette hiérarchie, le chien a besoin d'un « leader », car c'est un animal grégaire. Si cette place est libre dans son groupe ou sa meute, le chien se l'attribuera à lui-même. Le terme « leader » n'est pas nécessairement synonyme d'agressivité. Il existe en effet différentes formes de communication déterminées par les relations sociales intra ou inter-espèces, telles que la communication olfactive, auditive ou visuelle. C'est dans la communication visuelle que l'on peut observer les comportements de domination et de soumission.

Psychologie canine : avantages de l'établissement d'une hiérarchie

La stabilité de l'organisation sociale est essentielle pour des animaux sociables comme les chiens. L'établissement d'une hiérarchie structurée présente un certain nombre d'avantages importants pour le chien. En effet, ce système hiérarchique :

  • Améliore et accentue la sociabilité.
  • Limite le recours au renforcement négatif comme méthode de punition.
  • Améliore la capacité de l'animal à servir de chien de travail.
  • Favorise la stabilité émotionnelle.
  • Prévient les problèmes comportementaux.

L'absence de « leadership » humain facilite la position dominante du chien, de même qu'une situation de permissivité ou un manque de structure peut donner lieu à des comportements non souhaités. Si la hiérarchie n'est pas correctement établie, le chien risque de développer des comportements néfastes, tant pour le propriétaire que pour lui-même, tels qu'une attitude défensive ou agressive et la répétition d'actions qui lui sont bénéfiques2.

Comment établir une hiérarchie

Pour établir une hiérarchie, il est important de déterminer le moment où le dressage de l'animal doit commencer. La phase de socialisation mentionnée plus haut est un moment idéal pour commencer les exercices, car les relations de domination et de soumission commencent à s'établir, tant avec le propriétaire qu'avec les autres animaux de compagnie.

psychologie canine

Les techniques d'éducation positive telles que le renforcement positif sont très utiles pour définir le rôle de chacun au sein de la famille. Chaque fois que le chien exécute une action souhaitée par le propriétaire, il reçoit une récompense (de la nourriture, une caresse ou un jouet).

En d'autres termes, il s'agit d'ajouter une dimension gratifiante pour l'animal, qui répètera régulièrement le comportement, car les comportements récompensés et renforcés ont tendance à se reproduire.

Par ailleurs, le propriétaire est le principal fournisseur des ressources du chien, qu'il s'agisse de le nourrir, d'offrir des opportunités de rapports sociaux et sexuels, ou de le laisser entrer dans son lieu de vie ou en sortir. En contrôlant les ressources, le propriétaire peut décider du moment où l'animal commence et termine une action, et dans quel ordre. Les comportements dominants de l'animal – tirer sur la laisse, marquer son territoire à la maison, grogner en signe de menace ou mordre – ne doivent pas être autorisés.

Il faut garder à l'esprit que le dressage canin repose sur la combinaison de différents exercices et qu'il n'existe aucune formule unique. Le propriétaire devra donc mener à bien différentes activités pour atteindre son objectif.

Conclusion

Le comportement social, la communication et le développement comportemental du chien sont des questions fondamentales pour la bonne croissance de l'animal. Il est nécessaire d'établir une hiérarchie entre le maître et le chien, dès le plus jeune âge de l'animal, afin de favoriser sa stabilité émotionnelle et d'encourager le développement de ses qualités, par le biais de techniques d'éducation canine et de renforcement positif basées sur les principes de la psychologie canine.

New call-to-action

 

1 SHEPHERD K. COMPORTAMIENTO SOCIAL, COMUNICACIÓN Y DESARROLLO DEL COMPORTAMIENTO EN PERROS. (Comportement social, communication et développement comportemental chez le chien) IN : IN : HORWITZ D, MILLS D, HEATH S. MANUAL DE COMPORTAMIENTO EN PEQUEÑOS ANIMALES. (Manuel du comportement des petits animaux) ED. EDICIONES S; 2006. P. 13-32.
2 DEHASSE J. PAPEL DE LA FAMILIA EN LA TERAPIA DEL COMPORTAMIENTO. (Rôle de la famille dans la thérapie comportementale) IN : HORWITZ D, MILLS D, HEATH S. MANUAL DE COMPORTAMIENTO EN PEQUEÑOS ANIMALES. (Manuel du comportement des petits animaux) ED. EDICIONES S; 2006. P. 49-58.

 

Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire