Comment aborder le post-confinement avec votre chiot ou votre chaton ? - ADVANCE

Comment aborder le post-confinement avec votre chiot ou votre chaton ?

Si les chiots et les chatons sont encore aux stades précoces de développement, il est probable que la longue période de confinement aura une certaine influence sur leur développement. Mais elle aura également des conséquences sur la capacité d’adaptation, aussi bien des chiots que des chatons, lorsque tout reviendra à la normale.

Pour dissiper tous vos doutes, dans cet article, nous vous donnons quelques recommandations pour que vous puissiez les aider à surmonter les changements qui arrivent. Apprenez comment aborder le post-confinement de votre chiot ou de votre chaton et prévenez les éventuels problèmes de comportement qui peuvent apparaître dans le futur.

 

PRINCIPAUX FACTEURS QUI AFFECTENT LE DÉVELOPPEMENT DES CHIOTS ET DES CHATONS

 

Même s’ils varient en fonction du contexte précis et des caractéristiques de chaque chiot ou chaton, voici les principaux facteurs qui peuvent les affecter :  

 

1. Une socialisation inadaptée

  • Les premières semaines sont fondamentales dans le développement des chiots et des chats. C’est au cours de cette étape qu’ils apprennent à se développer avec les personnes et les autres animaux. De plus, ils commencent à reconnaître l’environnement dans lequel ils vivent et développent la capacité à s’y adapter ainsi qu’à toutes les stimulations qu’il entraîne.

  • Les chiens mènent à bien cette socialisation entre la troisième et la douzième semaine.

  • Les chats, entre la deuxième et neuvième semaine.

  • Si on les prive de contact avec d’autres animaux et des personnes différentes de la famille, ils n’auront pas suffisamment de stimulations environnementales. Cela peut déboucher sur de futurs problèmes de comportement.

 

2. Trop interagir avec les maîtres

  • Pendant le confinement, vous passez beaucoup de temps avec votre chiot ou votre chaton. Cela n’est pas mauvais, le problème viendra lors du post-confinement avec votre chiot ou votre chaton. Cette interaction sera réduite et ce changement dans la routine peut provoquer certains problèmes de comportement. 

  • C’est-à-dire que l’attachement excessif pourrait impliquer des problèmes d’anxiété, de stress, de frustration, d’ennui ou de peur pour votre chiot ou votre chaton.

 

3. Les sorties à l’extérieur

  • La durée des promenades des chiots, pour ceux qui sortaient déjà dans la rue avant le confinement, a significativement diminué durant cette période. Passer moins de temps à l’extérieur implique moins de stimulations, comme l’interaction avec d’autres chiens.

  • Les chiots qui ne sortaient pas encore dans la rue – parce qu’ils sont très petits ou parce qu’ils n’ont pas reçu tous les vaccins – de même que les chatons qui vivent exclusivement à l’intérieur de la maison, n’ont pas à faire face à un changement dans leurs habitudes. Toutefois, ils devront bien s’habituer progressivement à la nouvelle routine

    • Commencer avec les promenades pour faire leurs besoins à l’extérieur de la maison.
    • Commencer avec les sorties de loisirs : les chiots et les chatons qui sortiront à l’extérieur doivent apprendre à interagir, peu à peu.

 

COMMENT FACILITER L’ADAPTATION APRÈS LE CONFINEMENT ?

 

Comme dans d’autres situations d’adaptation, en ce qui concerne les chiens et les chats, la clé est d’y aller étape par étape. Tout apprentissage lié à votre chiot ou à votre chaton doit être progressif. C’est la seule manière d’assurer la prévention de futurs problèmes de comportement. 


Pour faire face au post-confinement avec votre chiot ou votre chaton et les aider à s’adapter sans contretemps et de manière fluide, nous vous recommandons de mettre en place une série de mesures :

  • Établir les nouvelles habitudes de manière progressive : de plus, il est souhaitable de reproduire les habitudes de manière stable. Par exemple, sortir vous promener à la même heure tous les jours ou lui donner toujours à manger au même moment de la journée. Programmez ainsi chaque tâche et activité, comme les jeux, le brossage, l’activité physique, etc. De plus, faites cela progressivement. Commencez par une tâche et quand il s’y est habitué, ajoutez en une nouvelle.

  • Offrez-lui du temps et de l’espace pour favoriser son indépendance : de cette manière, vous vous assurez qu’il n’ait pas de problème lorsqu’il reste seul. Aidez-vous de jouets ou de jeux avec lesquels il peut s’amuser seul. Si vous l’habituez alors que la période de confinement est encore en vigueur, ce sera plus facile après.

  • Créez des zones de sécurité : comme sa cage de transport avec la porte ouverte, ou tout endroit dans lequel il se sent protégé et auquel il peut accéder facilement lorsqu’il en a besoin.

  • Habituez-le à de courtes périodes de solitude : commencez par laisser votre chiot ou votre chaton pendant cinq minutes, faites-le dans un environnement sûr et avec suffisamment de stimulations et que vous pouvez toujours superviser. Vous pouvez y inclure un objet avec votre odeur, pour le mettre en confiance. Au fur et à mesure qu’il supporte les minutes seuls, augmentez progressivement la durée des périodes.

  • Facilitez sa socialisation : en respectant les règles du confinement, sortez avec votre chiot ou votre chaton dans les bras pour aller dans la rue. Faites de courtes promenades qui lui permettent de recevoir de nouveaux stimuli olfactifs et sonores. Ainsi, il s’habituera peu à peu. Donnez-lui du temps, chaque chiot et chaque chaton a son propre rythme. Motivez-le avec des récompenses et laissez-le explorer petit à petit par ses propres moyens.

  • Évitez les punitions : le mieux à faire est de s’armer de patience. Punir un chiot ou un chaton entraînera seulement du stress, de l’anxiété et de la frustration. Ignorez les comportements indésirables et renforcez les comportements adéquats avec des récompenses. C’est la formule infaillible !

  • Pensez à l’usage de phéromones synthétiques : elles ont le pouvoir de pacifier les chats et les chiens et de viser des états de calme. Elles peuvent être un grand allié dans le post-confinement avec votre chiot ou votre chaton. Pour cela, consultez bien votre vétérinaire avant de décider de les utiliser.

Élever un chiot ou un chaton est un défi encore plus grand au cours de cette période de confinement. Comme vous pouvez le voir, la clé pour éviter des comportements indésirables quand tout reviendra à la normale est la patience et la constance. Habituez votre chiot et votre chaton aux nouvelles habitudes de manière progressive. Évitez les punitions et renforcez les comportements adéquats. C’est la meilleure manière de faire face au post-confinement avec votre chiot ou votre chat. Vous verrez que tout se passera bien !

Découvrez la nourriture idéale pour votre chien

Commencer le test

Articles qui peuvent
vous intéresser