Ces chiens qui écoutent de la musique classique


Ces chiens qui écoutent de la musique classique

Les vaches produisent plus de lait en écoutant de la musique. Cela peut ressembler à une légende urbaine, mais des études l’ont confirmé. La musique semble avoir un effet sur la physiologie et le comportement des animaux et de nombreuses études ont commencé à explorer ces effets sur les oiseaux, les poissons, les primates, les éléphants, les vaches, les chevaux et les chiens. 

En tant qu’êtres humains, nous connaissons bien les effets de certains genres de musique sur notre humeur et notre comportement. La musique classique réduit l’anxiété, améliore l’humeur, réduit la pression sanguine et ralentit la fréquence cardiaque, favorise le sommeil, réduit la perception de la douleur, augmente la tolérance à certaines manipulations, et en général, agit comme un modérateur de la réponse au stress. Au contraire, la musique grunge engendre l’hostilité, la tristesse, la fatigue et réduit la clarté mentale. ¿Et chez les chiens ? ¿Quel effet la musique a-t-elle sur eux ? ¿La musique peut-elle avoir un effet sur leur humeur ?

Des études réalisées dans des chenils suggèrent que la musique classique calme les chiens qui, en réponse à ce type de stimulation acoustique, aboient moins et dorment plus que d’habitude. Mais cela ne s’applique pas à tout morceau de musique classique ni à tout type de musique. Par exemple, la réponse à la musique heavy metal est totalement différente. Les animaux s’excitent et réagissent comme s’ils étaient en situation de stress : ils se secouent plus que d’habitude, dorment moins, passent le plus clair de leur temps debout et aboient plus. 

Le mécanisme responsable de ces effets reste encore inconnu. Dans le cas de la musique classique, l’hypothèse selon laquelle il pourrait s’agir d’un effet d’isolement des sons gênants présents dans l’environnement ou d’un mécanisme spécifique encore non identifié a été avancée. Une chose est certaine : la musique a des effets sur eux, et l’état de relaxation atteint en écoutant certains types de musique suggère que ces effets peuvent être bénéfiques pour le bien-être de l’individu. 

Ces prémisses suggèrent que la musique, et en particulier la musique classique, pourrait être utilisée comme outil pour moduler l’humeur des animaux de compagnie et enrichir leur environnement. Reste cependant à découvrir les caractéristiques techniques des morceaux (par exemple, le rythme ou la mélodie) responsables de l’effet sur le comportement animal. De plus, il est important de prendre en compte qu’un usage excessif de la musique pourrait être plus nocif que bénéfique, car un environnement bruyant engendre un stress chez de nombreux animaux. Dans ce cas, et pour contribuer au bien-être de l’animal, il serait préférable de réduire le niveau de bruit plutôt que de l’exposer à une musique relaxante. Certains chercheurs suggèrent que l’animal devrait pouvoir contrôler son exposition à la musique afin de résoudre ce problème, tout en contribuant à enrichir son environnement. En d’autres termes, nous devrions apprendre au chien à allumer et à éteindre la chaîne hi-fi pour qu’il décide lui-même d’écouter ou non de la musique. 

La musique s’utilise encore peu pour moduler l’humeur des chiens, mais les perspectives semblent intéressantes et les recherches scientifiques se poursuivent pour déterminer la manière dont elle pourrait améliorer la vie de nos animaux de compagnie.