À l’aide, mon chien a du cholestérol !


À l’aide, mon chien a du cholestérol !

On croit généralement que l’être humain est le seul animal à être hanté par la peur de ne plus être autorisé à manger de chorizo parce que son taux de cholestérol est élevé. Toutefois, un taux de cholestérol élevé peut également mettre en danger la santé cardiovasculaire des chiens.

Le cholestérol est une substance graisseuse présente chez les animaux et qui est essentielle au fonctionnement des membranes cellulaires. Cela devient un problème lorsque cette substance s’accumule là où elle ne le devrait pas, surtout dans les artères, car cela peut réduire le flux sanguin et provoquer des maladies comme des infarctus, des hémorragies ou des problèmes de circulation sanguine. Les chiens ne souffrent généralement pas uniquement de cholestérol élevé, mais d’une maladie aux effets similaires appelée « hyperlipidémie » qui se manifeste par une augmentation des lipides (graisses) dans le sang. Ces substances graisseuses peuvent se présenter sous la forme de triglycérides ou de cholestérol ou les deux. Les taux élevés de cholestérol seuls sont beaucoup moins fréquents chez les chiens que chez les humains. L’hyperlipidémie serait l’équivalent canin d’un taux de cholestérol élevé. L’hyperlipidémie provient souvent d’autres maladies sous-jacentes comme le diabète, l’hypothyroïdie, la pancréatite, les maladies hépatiques, l’obésité et les régimes très gras.

Dans des conditions normales, lorsque le chien ingère les aliments, la graisse se décompose et est assimilée dans un délai de 30 à 60 minutes. Les niveaux de triglycérides et de cholestérol augmentent alors naturellement pendant une période allant de 3 à 10 heures. Toutefois, si les graisses ne se décomposent pas et ne sont pas correctement absorbées, leurs niveaux peuvent rester élevés pendant plus de 12 heures. Dans ce cas, il est très probable que le chien souffre d’hyperlipidémie, qui se manifeste sous la forme de vomissements, diarrhées, gonflement de l’abdomen, attaques cardiaques ou amas de graisse sur la peau.

Un bon traitement est la prévention appropriée. Le vétérinaire peut procéder à des tests de sang et d’urine afin de vérifier les niveaux de lipides et de cholestérol du chien. Si les niveaux sont supérieurs à la normale, le vétérinaire commencera probablement par recommander un régime faible en graisses afin de réduire le cholestérol. Si cette mesure ne porte pas ses fruits, vous pouvez avoir recours à des médicaments et à d’autres traitements. Vous devrez, dès lors, réaliser des analyses sur une base régulière afin de contrôler le niveau de triglycérides et de cholestérol du chien.

Certaines races sont plus enclines à souffrir d’hyperlipidémie, comme le Schnauzer nain, le caniche, l’épagneul breton, le berger des Shetland, le colley ou le Beagle.

Si votre chien est de l’une de ces races, nous vous recommandons de tenir compte d’une série de conseils afin d’éviter tout problème lié au cholestérol. Assurez-vous que votre chien ait toujours un poids sain. Faire de l’exercice régulièrement vous aidera à stabiliser son poids et à le maintenir en bonne forme physique. Contrôlez la teneur en graisses des aliments et évitez les “aliments humains”, en particulier ceux qui contiennent de la graisse. Enfin, emmenez votre chien à toutes les visites vétérinaires pour que votre spécialiste puisse détecter le moindre problème le plus rapidement possible.