Chiens de sauvetage


Chiens de sauvetage

Histoire

L’histoire des chiens de sauvetage remonte probablement à la domestication des chiens il y a 20 000 ans. Le chien a un odorat exceptionnel, 10 000 à 100 000 fois supérieur à celui des humains.  Si nous regroupons les incroyables capacités de pistage, de loyauté, d’entraînement, de résistance et physiques, il n’est pas étonnant que les chiens soient, et aient toujours été, si utiles dans les missions de recherche et de sauvetage.

 

Chasseurs

À l’origine, certains chiens étaient chasseurs, pistant leurs proies pendant des heures, voire même des jours, grâce à leur odeur, et changeant de comportement lorsqu’ils s’en approchaient.  Ces capacités sont très similaires à celles que l’on attend des chiens de recherche et de sauvetage ; il est donc logique de présupposer que des chiens aient aidé à sauver des personnes au cours de ces milliers d’années.  Le registre historique le plus ancien date du XVIIe siècle et mentionne des chiens qui travaillaient dans les montagnes suisses.  L’un des premiers chiens de sauvetage les plus célèbres s’appelait Barry.  Au cours de sa carrière, Barry a sauvé plus de 40 personnes. Le sauvetage le plus célèbre de Barry a été celui d’un enfant, retrouvé endormi dans une grotte de glace. Après avoir réchauffé le corps de l’enfant en le léchant, il l’aurait pris sur son dos pour l’amener jusqu’à l’Hospice du Grand Saint-Bernard, nom qui a ensuite été donné à cette race.

 

Terre-neuve

Le terre-neuve est une autre grande race qui est proche des chiens des montagnes suisses.  Cette race est apparue au Canada au début du XVIIe siècle.  Ces chiens ont les pattes palmées, un pelage imperméable et une forte musculature qui leur fournit la force nécessaire pour affronter les vagues violentes et les marées puissantes. Cela fait d’eux de parfaits sauveteurs en milieu aquatique. Au fil des siècles, les terre-neuve ont empêché qu’un grand nombre de personnes ne meurent noyées. La légende dit qu’un terre-neuve aurait sauvé à lui seul 63 marins qui auraient fait naufrage.  Des terre-neuve entrainés sont aujourd’hui utilisés au sein des effectifs des patrouilles côtières de nombreux pays pour sauver les gens de la noyade, notamment en Italie et en France. 

 

Missions

Au cours des 50 dernières années seulement, les bienfaits de l’utilisation de chiens dans le cadre des missions de recherche et de sauvetage ont été reconnus.  Des chiens très entrainés et certifiés sont présents sur les scènes de grandes catastrophes comme des tremblements de terre, des ouragans, des avalanches ou des tsunamis, et participent à des activités locales comme la recherche de personnes disparues. Les chiens entraînés à une ou deux techniques de sauvetage peuvent :

 

  • •    flairer des pistes pour localiser des personnes ou des corps afin de retrouver par exemple des survivants dans les décombres de bâtiments.  Le berger allemand, le golden retriever, le border collie et le springer spaniel font partie des races les plus performantes.

  • •    Suivre la piste d’une personne en flairant par exemple ses cheveux, sa peau ou la sueur. Différentes races peuvent être entrainées aux activités de recherche et de sauvetage, y compris des chiens de berger, de sport, de chasse et de travail.

 

Localiser

Les chiens renifleurs sont très utilisés lors de catastrophes naturelles.  De nombreux pays, y compris l’Espagne, utilisent des chiens très entraînés à cette fin. Ils peuvent être certifiés et autorisés à l’échelle internationale et accompagner leurs maitres sur des sites de catastrophes en Espagne et même partout dans le monde.  Ces chiens aident la police depuis des décennies à retrouver des personnes disparues.  Ils sont également utilisés pour rechercher et sauver des personnes qui se sont perdues, comme cela peut être le cas dans les Pyrénées. Souvent, les chiens pisteurs sont associés aux chiens renifleurs pour complémenter leurs capacités et localiser les victimes de catastrophes.