Une chatte en chaleur


Une chatte en chaleur

La période de chaleur est considérée comme la période du cycle sexuel au cours duquel la femelle peut accepter le mâle. Ce dernier sera toujours prêt à s’accoupler bien qu’il ait également sa période de chaleur. À l’instar de toutes les femelles mammifères, la chatte connait sa première période de chaleur à la puberté. Dès lors, la femelle est fertile. La fertilité, dans le cas des chattes, dépend de chaque animal, même si en général la première période de chaleur a lieu dès les 8 ou 10 premiers mois.

Différents facteurs déterminent le début de la puberté des félins. Le poids de la femelle doit atteindre par exemple un certain niveau pour qu’elle soit en chaleur. La race, par ailleurs, conditionne également le début de la période de chaleur : les femelles à poil court, comme les chats siamois, accèdent à la puberté avant les femelles à poils longs, comme les chats persans. D’autres facteurs externes, comme la présence de mâles dans l’entourage ou la durée des journées, conditionnent également la période de chaleur.

Dans leur environnement naturel, les chats sont des animaux solitaires. Ils doivent se chercher pour s’accoupler et se reproduire. En effet, le mâle, tout comme la femelle, doit envoyer des signaux clairs et évidents de sa prédisposition à la rencontre sexuelle pour qu’ils soient détectés à distance par les individus du sexe opposé. C’est la raison pour laquelle les symptômes de la période de chaleur sont clairs et évidents. Le mâle et la femelle présentent un changement d’attitude au quotidien qui affectera leur comportement. Ils émettent de forts miaulements persistants. La chatte miaule beaucoup, elle se frotte partout, se positionne sur le dos et s’étire entièrement lorsqu’on la touche en adoptant une position similaire à celle de l’accouplement. On appelle cette disposition la lordose : le ventre bas et la queue rabattue sur le côté. De plus, elles sont en général très câlines et tentent d’attirer notre attention de quelque manière que ce soit.

La période de chaleur n’est pas identique pour les femelles et les mâles. Pour la femelle, cela se produit plus intensément au printemps, époque à laquelle les journées sont les plus longues, comme pour le changement de poil. Une chatte peut avoir plusieurs périodes de chaleur à des intervalles de 2 à 3 semaines. Si elles vivent dans une maison dotée d’un système de chauffage et de lumière artificielle, elles peuvent même avoir des périodes de chaleur en hiver.

Le cycle menstruel de la chatte se divise en quatre phases. La première s’appelle pro-œstrus et dure de 1 à 2 jours. Un changement de comportement se produit. La chatte recherche les câlins, urine fréquemment, miaule, cherche à se gratter la tête et le cou contre les objets, tourne sur elle-même, arc-boute sa colonne en élevant le pelvis. Son appétit augmente également de manière considérable. Au cours de cette phase, elle ne laissera pas le mâle s’approcher. La phase suivante s’appelle l’œstrus. Au cours de cette période, tous les comportements susmentionnés s’intensifient : il s’agit de la période de réceptivité sexuelle. Cette période est considérée comme la période de chaleur en tant que telle. Elle dure entre 4 et 6 jours avec accouplement et de 10 à 14 jours sans accouplement. L’appel de son miaulement, utilisé pour attirer le mâle éventuel, sera aigu et strident. La phase qui suit s’appelle post-œstrus. Étant postérieure à l’ovulation, c’est une phase d’inactivité sexuelle. Elle dure entre 3 et 16 jours s’il n’y a pas de gestation et 2 mois si la chatte a été fécondée et est en gestation. La dernière phase est l’anœstrus : une phase de repos au cours de laquelle les ovaires se reposent et ne fabriquent pas d’hormones.

Les mâles vivent une période de chaleur spécifique. Lorsqu’ils atteignent la maturité complète, ils sont en mesure de s’accoupler chaque fois que la chatte les y autorise. La période propice pour eux s’étend de septembre à mars. Pendant leur période de chaleur, les mâles sont plus bagarreurs : il est probable qu’ils rentrent égratignés de leurs escapades. Le mâle marquera son territoire avec de petites quantités d’urine chargée de phéromones pour attirer sexuellement la femelle. Il s’agit d’un marquage sexuel : il vaporise ce liquide sur les meubles, les murs et tous types de surfaces verticales, ce qui peut causer une odeur désagréable et difficile à éliminer. Il sautera également partout dans la maison.

La période de chaleur est la période la plus compliquée pour les chats et pour les personnes qui partagent leur vie. Vous pouvez consulter votre vétérinaire sur la possibilité d’une stérilisation. En attendant, il faut rester patient et ne pas s’énerver.