Traitement par allopurinol chez le chien atteint de leishmaniose

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Traitement par allopurinol chez le chien atteint de leishmaniose : effets indésirables

La Leishmaniose est l'une des maladies vectorielles les plus fréquentes lors des consultations vétérinaires, c'est pourquoi il est important de connaître les différents traitements disponibles ainsi que leurs effets indésirables.

Médecine et soins vétérinaires


Guide Maladie Articulaire Dégénérative : Téléchargez gratuitement ici

Prévalence et dissémination de la leishmaniose en Espagne

La leishmaniose est une zoonose d'origine parasitaire très grave et très répandue dans certaines régions du monde. L'agent responsable de cette pathologie est un protozoaire diphasique transmis par des vecteurs : les phlébotomes (moustiques).

Selon le service de santé environnementale et le département d'épidémiologie du service de santé publique de la communauté de Madrid, en collaboration avec le Collège de vétérinaires de Madrid, la leishmaniose est une maladie qui est présente dans toute l'Europe et sous forme endémique dans le pourtour méditerranéen.  En France, on estime que la prévalence de la maladie varie entre 5 % et 30 % selon les régions.

Phlebotomus perniciosus et Phlebotomus ariasi sont les principaux vecteurs de la leishmaniose chez le chien. De nombreux animaux sauvages et domestiques servent également de réservoirs au parasite, ce qui rend la maladie difficile à contrôler.

Tableau clinique et traitement

Une fois que le phlébotome a piqué l'animal, les parasites peuvent migrer de la peau vers le sang ou la lymphe pour être transportés par le système vasculaire jusqu'aux ganglions lymphatiques et différents organes, notamment la rate, les reins et le foie.

En raison de ces migrations et de la variabilité de sa localisation, mais aussi des dommages qu'elle occasionne sur le système immunitaire, la leishmaniose présente trois formes cliniques.

  • La forme viscérale : selon l'organe touché, elle peut donner lieu à une glomérulonéphrite, une hépatosplénomégalie, une lymphadénopathie, des troubles neurologiques et des troubles ophtalmologiques.
  • La forme cutanée : elle repose sur des signes cliniques dermatologiques tels que l'alopécie, l'hyperkératose, l'onychogryphose, la dermatite ulcérative ou la nécrose de la pointe des oreilles.
  • La forme mixte.

Il n'y a pas de protocole unique pour le traitement de ce parasite. Différents produits pharmaceutiques existent, même si le plus utilisé reste l'allopurinol, chez le chien.

Téléchargez gratuitement le rapport sur la leishmaniose canine :  tour d'horizon de la maladie et traitement 

Effets indésirables de l'allopurinol chez le chien

L'allopurinol est un principe actif dont le mécanisme d'action est la réduction de l'acide urique dans le plasma et l'urine. Il s'agit d'un analogue de l'hypoxanthine, un composé métabolisé par le parasite. Ce médicament agit sur l'organisme du chien et exerce par conséquent une action parasitostatique.

Si ce médicament est très souvent utilisé par les vétérinaires pour le traitement des chiens infectés par Leishmania, son action curative est contrebalancée par les effets secondaires indésirables qu'il engendre chez les individus traités.

allopurinol chien

Dans une étude menée sur un groupe de 320 chiens ayant un diagnostic de leishmaniose, le Dr Torres et son équipe ont analysé les effets du traitement par allopurinol, administré pour les besoins de l'étude, sur l'appareil urinaire : 13 % des patients ont souffert d'effets indésirables d'ordre urinaire, notamment une xanthinurie, une lithiase et une minéralisation rénale.

Selon une autre étude, conduite par le département de recherche d'Affinity Petcare, il est impératif d'associer ce médicament à une alimentation spécifique afin d'aider l'animal à se remettre de la maladie. Cette alimentation doit contribuer à renforcer le système immunitaire, à protéger la peau et à maintenir la bonne santé des reins et des voies urinaires.

Conclusions

La leishmaniose est une maladie dont la prévalence est élevée au sein de la population canine. Son tableau clinique n'est pas spécifique et tout traitement par allopurinol doit être accompagné d'un traitement et de tests diagnostiques complémentaires, en raison des effets indésirables mis en évidence par différents travaux de recherche.

↓Téléchargez gratuitement ici↓  Arbre décisionnel pour le diagnostic différentiel de la diarrhée chronique  canine

Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire