Insuffisance cardiaque chez le chien : espérance de vie

L'espace de référence pour les vétérinaires #SommesVets

Insuffisance cardiaque chez le chien : espérance de vie après une hospitalisation

L'insuffisance cardiaque est un syndrome provoqué par un dysfonctionnement du cœur qui empêche la bonne irrigation des tissus (faible débit cardiaque).

Médecine et soins vétérinaires

Nueva llamada a la acción

Étiologie de l'insuffisance cardiaque chez le chien

L'insuffisance cardiaque est un syndrome provoqué par un dysfonctionnement du cœur qui empêche la bonne irrigation des tissus (faible débit cardiaque).

Lorsque le débit cardiaque diminue, les récepteurs vasculaires détectent la baisse de pression artérielle et déclenchent une réaction neuro-hormonale, qui entraîne à son tour une augmentation de la fréquence cardiaque, une rétention de sodium et d'eau et une vasoconstriction périphérique. Ce mécanisme physiologique sert à protéger l'organisme des baisses de pression dues à une diminution de la volémie (en cas d'hémorragie, par exemple). En revanche, lorsque le cœur fonctionne mal, ce mécanisme surcharge le myocarde et génère des effets indésirables à l'origine des changements morphologiques visibles dans cette pathologie, à savoir, une dilatation ou une hypertrophie cardiaque (1).

Classification fonctionnelle de l'insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque canine peut être classée en quatre groupes selon les symptômes que présente le chien (2) :

  • Stade I : Tolérance complète à l'effort. On n'observe aucun signe de maladie pulmonaire ou systémique, seul le dysfonctionnement cardiaque est détecté.
  • Stade II : Tolérance partielle à l'effort, une symptomatologie clinique apparaît toutefois en réponse à l'effort.
  • Stade III : Les activités ordinaires s'accompagnent d'une symptomatologie clinique, des signes et symptômes peuvent même survenir après une période de repos.
  • Stade IV : Les signes cliniques sont présents au repos.

insuffisance cardiaque chien esperance de vie

La stratégie thérapeutique consistera alors à soulager les symptômes de l'insuffisance cardiaque, à améliorer la qualité de vie et à garantir la survie de l'individu. La mise en place d'un traitement adapté, déterminé dès que possible une fois les symptômes identifiés, est d'une importance capitale pour atteindre ces objectifs.

Téléchargez le guide sur l'immunonutrition des chiots si vous voulez savoir plus sur l'insuffisance cardiaque chez le chien !

Traitement de l'insuffisance cardiaque congestive chronique

La réduction du sel dans l'alimentation est nécessaire en cas d'insuffisance cardiaque chez le chien. Il conviendra également de limiter l'exercice physique afin d'éviter la surcharge cardiaque.

Quant au traitement médicamenteux, il sera adapté en fonction de l'état clinique du patient et devra être ajusté selon l'évolution. On aura en général recours aux traitements suivants :

  • Les diurétiques constitueront le traitement de première intention ; ils faciliteront l'élimination des liquides et permettront de résorber l'œdème et les épanchements. On diminuera la dose à mesure que la situation s'améliore.
  • Les glycosides digitaliques seront utilisés pour leur effet anti-arythmique.
  • Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine II (IEC) serviront à contrôler la vasoconstriction.
  • Les bêta-bloquants inhiberont l'activation chronique du système nerveux sympathique. Bien qu'il puisse dans un premier temps engendrer un état dépressif, ce traitement améliore à long terme les valeurs hémodynamiques au repos, la tolérance à l'effort de même que la classification fonctionnelle.

Guide Dermatite Atopique Canine : Téléchargez gratuitement ici

Alimentation du chien en cas d'insuffisance cardiaque

Le recours à une alimentation spécifique et à des compléments nutritionnels visant à améliorer l'espérance de vie des chiens souffrant d'insuffisance cardiaque mérite un aparté.

Une alimentation adaptée aux chiens souffrant d'insuffisance cardiaque contient :

  • Une faible teneur en sel. Les repas faits maison ou les croquettes non spécialisées ne garantissent pas un apport adapté en vitamines et en minéraux. Il est dès lors préférable d'opter pour une formule spécifique.
  • Une supplémentation en acides gras oméga-3 qui préviendra l'apparition d'une cachexie cardiaque.
  • Une teneur élevée en micronutriments et en vitamines comme soutien nutritionnel pour lutter contre la maladie.
  • Un régime hypocalorique si l'individu souffre d'obésité, une masse corporelle élevée étant synonyme de besoins hémodynamiques plus importants.

La formule pour les troubles rénaux de la gamme Advance Veterinary Diets est indiquée pour le traitement nutritionnel de l'insuffisance cardiaque congestive chez le chien.

Prise en charge thérapeutique de l'insuffisance cardiaque aiguë chez le chien et espérance de vie

Dans l'étude de Goutal et al. (3), une série de cas de 145 chiens et chats traités pour une insuffisance cardiaque aiguë entre 2007 et 2008 a fait l'objet d'une analyse. Ce groupe de patients comptait 90 chiens, principalement des mâles castrés d'une moyenne d'âge de 11,5 ans.

Ces patients ont été hospitalisés en état d'insuffisance cardiaque aiguë et présentaient fréquemment une forte concentration de lactate au moment de leur admission. Ont également été relevées, à une fréquence non négligeable, une hypernatrémie (dans environ 25 % des cas), une hyperkaliémie (20 %) ainsi que de fortes concentrations de phosphatase alcaline (environ 35 %).

Les traitements utilisés en cours d'étude variaient en fonction de l'état de santé de chaque patient, la plupart comprenaient toutefois les éléments suivants.

  • Une oxygénothérapie, d'une durée moyenne de 24 heures, une intervention ayant été nécessaire dans 50 % des cas.
  • Des diurétiques, du furosémide essentiellement ; 63 chiens sur 90 ont reçu ce traitement au cours des 12 premières heures suivant l'hospitalisation.
  • Une thoracocentèse (5 chiens) ou une abdominocentèse (9 chiens).

L'administration d'un traitement au cas par cas a permis à ces individus canins admis aux urgences vétérinaires pour une insuffisance cardiaque aiguë d'enregistrer un taux de survie élevé.

En définitive, 74 chiens sur 90 ont reçu l'autorisation de quitter la clinique. Parmi ceux qui sont restés hospitalisés, 4 sont décédés en cours de séjour et 12 ont été euthanasiés en raison de leur état de santé.

New call-to-action

(1) TALAVERA, J.; FERNÁNDEZ, M.J. TRATAMIENTO DE LA INSUFICIENCIA CARDÍACA CONGESTIVA CLIN. VET. PEQ. ANIM., 25(1): 33-41, 2005
(2) NUEVO ENFOQUE TERAPÉUTICO DE LA INSUFICIENCIA CARDÍACA [INTERNET]. ARGOS, SEPTEMBRE 2002. DISPONIBLE SUR : HTTP://ARGOS.PORTALVETERINARIA.COM/NOTICIA/1380/ARTICULOS-ARCHIVO/NUEVO-ENFOQUE-TERAPEUTICO-DE-LA-INSUFICIENCIA-CARDIACA.HTML
(3) GOUTAL C.M. ET AL. EVALUATION OF ACUTE CONGESTIVE HEART FAILURE IN DOGS AND CATS: 145 CASES (2007-2008). VET EMERG CRIT CARE 2010; 20 (3):330-337
Vets & Clinics

Espace de référence du secteur vétérinaire